BETA MODE
Patrimoine mondial de l'humanité: La médina  historique de Sfax en lice - Majalla Magazine
  • Edition actuelle
Cover Story, Culture

Patrimoine mondial de l’humanité: La médina  historique de Sfax en lice

Rempart de Sfax
Rempart de Sfax
Rempart de Sfax

Par Chokri Ben Nessir

La série de caravanes médiatiques et de caravanes de photographes, organisées par le comité exécutif de Sfax Capitale de la Culture Arabe 2016, dans la Médina historique de Sfax et dont l’objectif est de mettre en valeur la richesse du patrimoine matériel et immatériel de la région ainsi que son histoire glorieuse, plusieurs fois millénaire, a été clôturé dimanche par le circuit du Cheikh Tijani.

La Capitale du Sud Tunisien qui est en passe de préparer ses dossiers techniques et scientifiques en vue de faire inscrire sa Médina sur la liste définitive du patrimoine mondial de l’humanité, a mis en oeuvre toute une stratégie de communication pour un meilleur plaidoyer en faveur de sa médian. De ce fait, journalistes et photographes du monde entier n’ont cessé de parcourir ses rues et ses monuments, appareils photos en bandoulière, afin de dévoiler les trésors cachés jalousement dans sa médina.

En effet, la médina de Sfax recèle des monuments qui remontent à la période aghlabide dont notamment ses remparts fièrement dressés depuis 11 siècles, ses portes qui s’ouvrent sur les quatre points cardinaux et surtout ses mosquées et minarets, particulièrement la Grande Mosquée, qui occupe une place centrale au cœur de la médina. 

Ses remparts ont été construits en 859 ap J-C sous le règne d’Ahmed Ibn el-Aghlab par le Cadi Ali Ibn Aslam el-Bekri. Ils délimitent la ville en un quadrilatère légèrement déformé de 600m d’est, et de 400 à 450m du Sud au Nord. Cette muraille est flanquée de 69 tours semi-rondes, barlongues ou à pans coupés, octogonales ou hexagonales. La face Sud est la plus fortifiée avec ses 22 tours. Les tours d’angle sont : la casbah au Sud-Ouest, le Borj el-Nar au Sud-Est, le Borj Mas’ouda au Nord Est et le Borj el- Kasr au Nord-Ouest.

Quant à la Grande Mosquée de Sfax, elle est située dans un quartier commercial prospère. Elle occupe le centre de la médina, juste à l’intersection de l’artère qui relie Bab-el-Gibli à Bab-el-Diwan et l’artère médiane est-ouest. L’architecture initiale du monument remontant à l’époque aghlabide, est devenue hypothétique suite aux rétrécissements de l’époque ziride et aux agrandissements à l’époque ottomane. Sa façade orientale, richement décorée, est caractérisée par la présence de plusieurs portes et fenêtres coiffées d’arcs en fer à cheval à triple voussure. Des niches creuses occupent les parties hautes. Tous ces éléments sont soulignés et unifiés par une corniche dentelée.

Les souks ne commencent à être signalés avec leurs noms ou leurs activités qu’à partir du XVIII eme siècle. En plus des fondouks, des oukalas, L’espace économique de la ville comprenait environ 30 souks dont le plus important est celui de Souk El Raba’a. Il est formé par une artère principale nord-sud, traversée par une rue médiane est –ouest. Il s’est spécialisé dans la vente des chéchias et des tissages de laine. Il s’oriente de plus en plus vers la vente des vêtements traditionnels.
Toute cette richesse fait de la médina de Sfax un cas intéressant d’ensemble urbain historique.

La médina pourrait donc faire l’objet d’une application pratique de la Recommandation de l’UNESCO concernant le paysage urbain historique, qui apporterait plusieurs éléments de réflexion quant au territoire qui sera éventuellement proposé pour inscription au patrimoine mondial mais également par rapport à sa gestion, et son développement. 

La visite du circuit Cheikh Tijani permet aussi de découvrir les projets culturels initiés par la manifestation Sfax Capitale de la Culture Arabe 2016 parmi lesquels figure le Centre culturel scolaire, le Palais de la photo, le Diwan de la poésie à Sfax, la Maison des associations culturelles ainsi que Beit El Hikma. Pour rappel, le concours de photographie sera couronné le 18 février courant par une cérémonie de distribution de prix aux lauréats. Quant aux photos primées, elles seront publiées sur le livre blanc ainsi que sur le catalogue qui seront édités par le bureau exécutif de la manifestation Sfax Capitale de la Culture Arabe 2016.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *