BETA MODE
Sommet saoudo-chinois… un nouvel élan pour un partenariat stratégique - Majalla Magazine
  • Edition actuelle

Dossiers

Sommet saoudo-chinois… un nouvel élan pour un partenariat stratégique

Le président chinois Xi Jinping accompagne le Roi Salman bin Abdulaziz Al Saud durant une cérémonie d’accueil officielle le 16 mars 2017 à Beijing, Chine.
Le président chinois Xi Jinping et le Roi Salman bin Abdulaziz Al Saud se serrent la main durant une cérémonie d’accueil officielle le 16 mars 2017 à Beijing, Chine.
Le président chinois Xi Jinping et le Roi Salman bin Abdulaziz Al Saud se serrent la main durant une cérémonie d’accueil officielle le 16 mars 2017 à Beijing, Chine.

Pékin: Ahmed Taher

Depuis plus d’un an, en particulier à la fin Janvier 2016, l’Arabie saoudite a reçu le président chinois Xi Jinping. Une visite qui a abouti à une déclaration conjointe, qui a constitué le point de départ de la mise en place du partenariat stratégique global entre les deux pays dans tous les domaines, politique, scientifique de la sécurité, culturelle et économiquement.

L’actuelle visite du Roi Salman bin Abdul Aziz, première depuis son intronisation, et troisième à un niveau personnel, vise à compléter les mesures réelles prises par les deux pays dans le but de hausser le niveau des relations bilatérales, ainsi qu’à approfondir les coopérations dans tous les domaines. Sachant que cette visite est la deuxième du genre, accomplie par un monarque saoudien, depuis l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays en 1990, à savoir le Roi Abdullah Bin Abdul-Aziz, le 22 janvier 2006, au cours de laquelle ont été signés cinq accords spéciaux de coopération conjointe, économique, culturelle et scientifique.

Par conséquence, la question se pose concernant les résultats attendus de la visite du Roi Salman bin Abdul Aziz en Chine et dans quelle mesure peut-elle verser dans la voie du renforcement des relations bilatérales?

Dans une vision prospective quant aux aboutissements qui peuvent résulter de cette visite, nous pouvons énumérer les principaux parcours des relations entre les deux pays, ces parcours ainsi que ces différents niveaux, à savoir qu’elles constituent le socle, nécessaire pour développer et renforcer ces relations, de la manière suivante:

Dans les domaines : politique et sécuritaire

Ce côté a requis une attention particulière de la part des deux pays, à savoir qu’en 2008, a été annoncé l’établissement des relations stratégiques, son développement entre les deux peuples, et son renforcement en divers secteurs. Chose qui a représenté un point de changement important pour le rapprochement bilatéral, concernant différents questions politiques, en intérieur qu’en extérieur.

Concernant la position de chacun des deux pays, au sujet des orientations prises par l’autre au niveau de ses crises intérieurs, tout en insistant sur le principe de non-ingérence, aucun soutien n’est porté par l’un à l’autre pour faire face à ses défis intérieurs. Cette position se révèle à travers la position saoudienne concernant la Chine unifié. Quant à la Chine, elle porte un soutien aux efforts de l’Arabie Saoudite pour assurer sa sécurité et sa stabilité, promouvoir son économie, améliorer le niveau de vie de son peuple, mais aussi soutenir l’effort du Royaume à jouer un meilleur rôle au niveau régional et international.

Ce consensus émerge aussi concernant les affaires régionales et internationales, tant les deux insistent quant à l’importance de l’établissement d’une paix totale et durable au Proche-Orient sur la base de l’initiative de paix arabe, et les résolutions des Nations-Unies. Même principe concernant la crise syrienne, à savoir la nécessité de trouver dans l’urgence, une solution politique pacifique, ainsi que l’application des résolutions du Conseil de Sécurité, sans oublier une aide humanitaire aux réfugiés syriens. Les deux pays s’accordent concernant l’importance de sauvegarder l’unité du Yémen, son indépendance et sa souveraineté, tout en soutenant la légalité politique, ainsi les résolutions du Conseil de Sécurité, et l’initiative des pays du CCG concernant le Yémen.

Le président chinois Xi Jinping accompagne le Roi Salman bin Abdulaziz Al Saud durant une cérémonie d’accueil officielle le 16 mars 2017 à Beijing, Chine.
Le président chinois Xi Jinping accompagne le Roi Salman bin Abdulaziz Al Saud durant une cérémonie d’accueil officielle le 16 mars 2017 à Beijing, Chine.

L’accord entre les deux pays va plus loin encore. Une position commune refusant le danger qui guette le monde entier, à savoir le terrorisme. Un accord total à ce niveau, et en participer à clarifier énormément de concepts, que certains œuvrent à flouer dans plusieurs régions du monde. Les deux pays s’accordent à refuser d’une manière totale, tout lien entre le terrorisme et une quelconque religion ou confession. Aussi, a été signé, un accord concernant la consolidation de la coopération sécuritaire, à savoir faire profiter les chinois de l’expérience saoudienne, leader dans le combat contre le terrorisme. Il est à noter, que les deux pays ont signé un mémorandum d’accord concernant la mise en place d’un mécanisme de consultation concernant la lutte contre le terrorisme, lors de la visite du président chinois en Arabie Saoudite, en Janvier ici 2016.

Dans le domaine économique

Dans la cadre de «la vision du Royaume 2030», et son volet économique et de développement, le Royaume œuvre dans le but d’élargir sa coopération économique avec divers pays, même si la Chine est restée le premier partenaire commercial, tant les données et les chiffres officiels montrent la croissance continue des relations commerciales entre les deux pays d’une année à l’autre, où le volume des échanges commerciaux entre les deux pays a atteint 51,7 milliards de dollars au cours de 2015, contre 10,3 milliards de dollars en 2004, ce qui a multiplié le chiffre par plus de cinq fois en 11 ans. Selon les données de l’Autorité générale de la statistique de l’Arabie Saoudite, la Chine est le plus important partenaire commercial du pays. Le commerce bilatéral a représenté environ 13 pour cent des relations commerciales saoudiennes avec les pays du monde au cours de 2015, devançant de la sorte les États-Unis, qui occupaient la tête de liste.

Dans le domaine militaire

La coopération dans ce domaine a connu des progrès significatifs à la lumière des accords signés entre les deux pays. Sachant que les plus importants développements se situent au niveau de :

1 – la participation des unités des forces spéciales saoudiennes avec leurs homologues de l’armée chinoise au premier événement du genre, à avoir lieu entre les deux pays sous le titre «Exploration 2016». L’objectif de cette coopération, qui a eu lieu dans la ville de «Chengdu» chinois est l’échange d’expériences dans divers domaines de forces spéciales.

2 – La visite effectuée par la 24ème flotte chinoise d’escorte navale à la ville saoudienne de Djeddah au début de Janvier 2017, qui est seconde du genre, après avoir accompli sa mission garde dans le golfe d’Aden et les eaux somaliennes:

Dans les domaines scientifiques, culturels et médiatiques

Les deux pays ont signé un grand nombre d’accords et de mémorandums d’accord. Des plus importants, a été notamment, celui entre les universités du Roi Saoud et de Jazan, d’une part, et des universités  chinoises (2008). Un accord de coopération dans le domaine des médias de radio et de télévision et l’échange d’informations (2009).

Haute commission bilatérale… Mécanisme de partenariat stratégique entre les deux pays.

Sur la base de l’attention qu’accordent des deux pays à la consolidation leur partenariat stratégique, la visite du président chinois en Arabie Saoudite en Janvier 2016, abouti à, comme indiqué ci-dessus, à la décision de former un comité de haut niveau, comme en témoigne la déclaration du ministre des Affaires étrangères Chinois Wang Yi : «Les deux pays ont décidé de mettre en place un comité de haut niveau afin de guider et de coordonner la coopération bilatérale … et il est l’un des résultats les plus importants de la visite du président à l’Arabie Saoudite et la première étape importante pour les deux parties en vue de renforcer la coopération tous azimuts.»

Ainsi, a été signé cet accord du comité, lors d’une visite par le Prince Mohammed bin Salman bin Abdul Aziz, vice-Prince héritier, et deuxième vice-Premier ministre et ministre de la Défense, lors de sa visite à Pékin le 30 Août 2016, pour représenter l’étape la plus importante dans le processus des relations stratégiques globales entre les deux pays.

Larges horizons de coopération entre les deux pays

Force est de reconnaitre que la visite du Roi Salman bin Abdul Aziz, à la Chine représente un changement majeur dans le cadre des relations bilatérales; A la fois cette visite est l’aboutissement de ce que les relations ont connu de diversité et de pluralité lors des dernières années, que pour élargir les relations et la diversité stratégique. Ce qui signifie la signature de plus d’accords bilatéraux, comme l’a mentionné l’ambassadeur Chinois à Riyad, la mi-Février 2017 : «Prévu que la visite du Roi Salman en Chine pour signer des accords dans cinq domaines (politique, économique, éducatif, humanitaire, culturel)». Il est à noter que les deux pays ont signé plus de trente accords et mémorandums d’entente dans divers domaines au cours de 2016 (14 accords et un protocole d’accord lors de la visite du président chinois en Arabie Saoudite en Janvier 2016 et 17 accords lors de la visite du Prince Mohammed bin Salman, en Chine août 2016 pour participer au premier sommet tenu à Beijing.). Beaucoup de facteurs viennent consolider cette convergence. Les plus importants sont :

– «Vision 2030 du Royaume», qui vise à transformer l’emplacement stratégique unique du Royaume sur les principales voies maritimes en centre logistique mondial. Chose qui en fera un point de rencontre des parcours du commerce mondial. Ce qui va consolider le rôle du Royaume dans la mise en œuvre de la stratégie de la ceinture et la voie chinoise, comme le confirme les parties signataires lors de la visite du Président chinois Hu en Arabie Saoudite en Janvier 2016, où un protocole d’entente sur le renforcement de la coopération mutuelle, a été signé, concernant la ceinture économique de la route de la soie, et l’initiative de la soie maritime du XXIème siècle de la capacité de production.

Le président chinois Xi Jinping invite le Roi Salman bin Abdulaziz Al Saud a voir la garde d’honneur le 16 mars 2017 à Beijing, Chine.
Le président chinois Xi Jinping invite le Roi Salman bin Abdulaziz Al Saud a voir la garde d’honneur le 16 mars 2017 à Beijing, Chine.

– Les possibilités et potentiels du Royaume, selon «Vision 2030». Il existe de nombreux objectifs que le Royaume cherche à développer dans divers secteurs économiques, en particulier dans les secteurs  à potentiels inexploités, tels que la technologie de l’information, le logement, le développement de l’immobilier, le transport, l’exploitation minière, l’industrie militaire et les secteurs de la technologie de l’énergie de substitution, ce qui encourage davantage d’investissements chinois à ce niveau. Chose qui renforcera la position stratégique du Royaume en tant que porte d’entrée principale, sur les marchés du Moyen-Orient et en Afrique.

– Signature par les parties de l’accord qui stipule la mise en place d’un système direct de taux de change entre leurs monnaies (Yuan & Riyal) et son entrée en vigueur depuis le 26 Septembre 2016. Chose qui annulera le passage par une monnaie intermédiaire à savoir le système du dollar américain. Selon ce système, le règlement des transactions commerciales se fera le biais de la monnaie de chaque État, ce qui signifie la consolidation du volume des échanges commerciaux et des investissements bilatéraux, car ce système évite aux deux pays, les effets des fluctuations brusques que peut connaitre le dollar, et les effets perverses sur les importations de l’un de l’autre.

– Le rôle positif de l’Arabie Saoudite dans l’accélération des négociations concernant l’accord de libre-échange entre la Chine et le CCG, qui sont en cour encore, depuis plus de 13 ans. Reste à résoudre quelques détails pour conclure l’accord. Chose à quoi fait référence explicitement Adel al-Jubeir, ministre saoudiens Affaires étrangères, lors de sa rencontre avec Wang Yi, ministre chinois des Affaires étrangères, en marge de la conférence de Munich sur la Sécurité le 20 Février, 2017 : «que l’Arabie saoudite est déterminée à jouer un rôle positif dans les négociations de l’ALE entre la Chine et le Conseil de Coopération du Golfe».

– La coopération dans les domaines nucléaires et de l’espace, et ceci à la lumière des réunions régulières entre les représentants des deux parties, le gouvernement chinois cherche à mettre en œuvre un plan ambitieux pour exporter la technologie nucléaire qu’elle développe localement, ce qui peut représenter un point de coopération saoudo-chinoise concernant l’effort de l’Arabie Saoudite à se développer dans le domaine de la l’énergie nucléaire, à la fois par la construction de centrales nucléaires, que la mise en œuvre de projets de recherche pour le développement de la technologie nucléaire.

En conclusion, les relations saoudo-chinoises représentent un modèle important, qui peut être bénéfique aux deux parties, dans la gestion de ses relations régionales et internationales. L’Arabie Saoudite dispose du projet «Vision 2030», qui verra la restructuration de plusieurs secteurs de la société et l’économie, tandis que la Chine dispose d’un projet d’initiative «ceinture et voie», ce qui signifie l’ouverture de chacun sur le monde, d’une manière réfléchie.

Ainsi, on peut dire que le Royaume d’Arabie Saoudite a réussi à travers «Vision 2030» à réorienter ses chemins de politique étrangère notamment de manière à servir les intérêts nationaux, sur de nouvelles bases. La gestion de ses relations avec la Chine constitue un modèle réussi de la façon de bénéficier de l’expérience chinoise, et de la puissance prometteuse de cette force émergente pour soutenir la mise en œuvre de la stratégie de développement mise en avant par le vice-Prince héritier Mohammed bin Salman, au Royaume sur une base non-traditionnelle.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *