BETA MODE
La Tunisie en déficit alimentaire en 2017 - Majalla Magazine
  • Edition actuelle

Economie

La Tunisie en déficit alimentaire en 2017

Une femme tunisienne travaillant dans un champs de vigne à Grombalia en Tunisie (Getty)
Une femme tunisienne travaillant dans un champs de vigne à Grombalia en Tunisie (Getty)
Une femme tunisienne travaillant dans un champs de vigne à Grombalia en Tunisie (Getty)

Par Nasreddine Ben Hadid

La Tunisie, pays non pétrolier, a structuré son économie depuis les années soixante-dix sur les industries manufacturières, le tourisme, mais aussi l’exportation des produits agricoles, essentiellement l’huile d’olive et les dattes, mais aussi les primeurs, à destination de l’Europe en particulier avec une ouverture sur les pays du Golfe.

Après le 14 Janvier, tous ces secteurs agricoles ont connu un fléchissement certain. Chose qui a conduit à des reculs et régressions, aussi bien en chiffres qu’en pourcentages. La balance commerciale alimentaire a connu un déficit pour les deux premiers mois de cette année, de 130 millions de dollars américains. Faisant passer la couverture des importations agricoles par les exportations de ce secteur, de 80,6% en 2016, à 63% pour l’actuelle année. Arrivant même à 50,5% pour le seul mois de janvier 2017.

Un communiqué émanant du Ministère l’agriculture, impute ce recul à une nette augmentation de la valeur des importations de 51% par rapport à 2016, essentiellement les matières de base. Les exportations pour la même période ont connu une augmentation mais de moindres pourcentages, à savoir 18,1%. Chose qui a conduit à l’actuel déficit, qui représente 11,7% du déficit commercial global, pour 53% millions de dollars américains en 2016.

L’augmentation observée dans les exportations agricoles de 18,1% est due, à une augmentation des exportations des dattes de 76%, mais aussi des légumes de 26%. Par contre les agrumes ont presque stagné avec une amélioration de 1%.

L’huile d’olive, secteur phare et stratégique des exportations agricoles en Tunisie, a connu une régression de valeur de l’ordre de 18%, passant de 76 millions de dollars américains à 62 millions. La régression en volume du même produit était de 35%, passant de 25,1 mille tonnes en 2016 à 16,4 millions de tonnes pour l’actuelle année.

Notant que la valeur des exportations agricoles pour les deux premiers mois de cette année, représente 10,8% de la valeur total des exportations, pour 9,6% pour la même période de la précédente année.

Les importations agricoles pour les deux premiers mois de l’année actuelle, représentent 11,2% de la valeur totale des importations en Tunisie, pour 9,2% pour la même période de l’année 2016.

 

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *