BETA MODE
Ward El Khal : Je suis occupée par le tournage de « Thawret Al Fallahine » - Majalla Magazine
  • Edition actuelle

Interviews

Ward El Khal : Je suis occupée par le tournage de « Thawret Al Fallahine »

Ward El Khal
Ward El Khal

Beïrut-Nour El Houda

Être sur le podium des dramatiques se mesure par l’énergie du comédien et sa capacité à se développer mais la persévérance est la base du succès

Elle est la fleur de tous les temps et de toutes les saisons. Et avec l’âge, elle reprend autant de splendeur et de magie. Sa célébrité n’a pas été facile. Elle s’est déployée corps et âme pour arriver là ou elle est. Durant plus de deux décennies, elle a réalisé autant de succès dans les feuilletons et la comédie en incarnant plusieurs rôles principaux et secondaires. Elle a rejeté tous les surnoms en étant fière qu’elle soit tout simplement Ward El Khal. Après son absence de la scène médiatique pour très longtemps, la voilà aujourd’hui dans une interview avec El Majalla, bien qu’elle soit actuellement en plein tournage de son nouveau feuilleton « La révolte des agriculteurs».

Voici le texte de l’interview :

Question : est ce que Ward El Khal va faire son entrée au cinéma ?

Réponse : Etre acteur est un tout, l’acteur peut se trouver dans le cinéma, le théâtre et la télévision. Et si de belles opportunités de participation s’offrent dans l’un de ces secteurs, l’acteur doit faire cette aventure. En ce qui me concerne, je n’ai pas trouvé d’occasion appropriée pour entrer au Grand écran  car le cinéma a aujourd’hui  ses stars et ses vedettes de grands noms.

Question : est ce que vous trouvez une difficulté à préserver le premier rôle dans vos œuvres face à l’émergence de nouveaux talents?

Réponse : depuis que je suis entrée dans ce domaine c’est-à-dire depuis 20 ans, je me suis fixée l’objectif de laisser mon empreinte et une belle trace. Je n’ai pas été intéressée par la célébrité mais j’ai voulu réussir car j’estime que c’est  la réussite qui a fait ma gloire auprès du public. Contrairement à beaucoup qui se précipitent pour la gloire, je crois en cette règle  d’or  « le succès est le la clé de la célébrité ».

En ce qui concerne les feuilletons, chacun a sa stratégie. Moi je suis très sélective dans mes travaux. Je suis en quête permanente du nouveau pour éviter que je me répète dans les rôles. Je veille toujours à diversifier les rôles dans les feuilletons et la comédie. Par ailleurs, le manque de texte dont souffrent les feuilletons libanais- et donc le manque de nouveaux rôles- contrairement à la production  syrienne et égyptienne- entraine une certaine difficulté dans la sélection d’un rôle important avec lequel je peux étoffer ma carrière artistique. Ce qui importe pour moi, c’est comment je peux évoluer et non comment obtenir le plus de rôles.

Question : comment pouvez vous réunir la comédie, les feuilletons et le succès dans tous vous travaux ?

Réponse : vraiment très peu peuvent combiner entre les feuilletons, la comédie. L’acteur qui réussit à le faire est vraiment un passionné. Je remercie Dieu parce que le public m’aime pour les rôles de comédies et aussi dramatiques car les deux genres m’attirent- surtout si le rôle me capte donc je deviens trop enthousiaste-.

Question : après avoir pris une place de choix dans les feuilletons  selon les critiques, quelle est l’ambition de Ward El Khal ? Est-ce que vous aspirez à devenir une célébrité internationale ?

Réponse : je n’apprécie pas beaucoup ces expressions car il existe un grand nombre d’acteurs qui travaillent et déploient d’énormes efforts pour se développer et j’en fais partie. Il est du devoir de chaque artiste d’aller petit à petit sur cette voie. Alors je pense que pendre une place de choix  sur l’échiquier de la célébrité dépend de la capacité de l’acteur à poursuivre et à évoluer, car la continuité est la base du succès.

Pour ce qui est de la gloire internationale, c’est un objectif qui a besoin de beaucoup de travail et d’énormes efforts et moi je mesure ma place et mon ambition est de me graver un grand nom dans mon pays et c’est ce que je fais avec le temps.

Question :  quel est le secret dans le choix de la vedette « Yorgho Chalghoum » pour prendre part au rôle principal à vos cotés dans la majorité de vos travaux ?

Réponse : Yorgho est un excellent acteur et le public nous a aimés ensemble et il nous considère jusqu’à aujourd’hui le meilleur duo dans certains travaux qu’on a présenté. On constitue un beau mélange. En ce qui concerne le choix du partenaire dans les œuvres dramatiques et comiques cela revient au producteur essentiellement ? J’ai beaucoup apprécié mes succès avec Yorgho et bien d’autres aussi avec d’autres comédiens. Moi, je veille toujours à croiser mes collègues dans de nouvelles œuvres loin de la redondance.

Question : Ramadan est pour bientôt, quels sont les préparatifs de Ward El Khal ?

Réponse : Effectivement Ramadan est à la porte et je suis très occupée par le tournage de « La révolte des agriculteurs ». C’est un grand feuilleton qui équivaut à 10 feuilletons, soit  de 60 épisodes. Ce long feuilleton est en dehors de la course ramadanesque car la grille de ramadan ne rend pas justice à beaucoup d’œuvres vu l’embarras du choix pour les téléspectateurs  en ce mois. Donc je suis absente durant cette saison à cause du tournage qui prendra fin en début d’été.

Question : la fête des mères a été célébrée récemment. Etes vous prête à avoir des enfants et devenir maman ?

Réponse : La maternité a une grande place dans mon cœur et je rêve de devenir maman et j’aime vivre cette expérience sacrée. Je dirai c’est l’une des nobles taches dans la vie d’une femme et finalement tout dépend de Dieu, espérons du bien.

Question :  pourquoi vous n’apparaissez pas beaucoup dans les médias ?

Réponse : Je veille à choisir le support médiatique qui me convient et je préfère apparaître pour parler de nouveautés et non pas pour répéter les mêmes choses, ce qui fait que mes apparitions sont peu nombreuses dans les médias et idem dans les réseaux sociaux.

Question : Que pensez vous du comportement du doyen  des artistes syriens qui a interdit l’entrée de l’une des vedettes libanaises en Syrie pour le tournage de son prochain feuilleton ?

Réponse : j’étais interpellée par ce comportement qui est inacceptable. Nous en tant qu’artistes on travaille ensemble qu’on soit libanais, ou syriens et notre maison est ouverte à tous tout comme la Syrie qui était toujours ouverte à nous. En cette conjoncture, il nous est impératif d’être à l’écart de tels différends afin que l’art demeure à l’abri de tous problèmes et sain comme le veut le public arabe.

En conclusion Ward El Khal a promis à son public plus de succès et d’évolution afin de transmettre une image exemplaire de l’art au Liban et à l’étranger.

 

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *