BETA MODE
Attentat de Londres: Le niveau d'alerte maintenu à « sévère » - Majalla Magazine
  • Edition actuelle

Actualités

Attentat de Londres: Le niveau d’alerte maintenu à « sévère »

Borough High Street, proche de Borough Market a Londres le 5 juin 2017 (Getty)
Borough High Street, proche de Borough Market a Londres le 5 juin 2017 (Getty)
Borough High Street, proche de Borough Market a Londres le 5 juin 2017 (Getty)

Londres – Majalla

Sept personnes dont un Français ont été tuées après l’attentat terroriste samedi à Londres commis par trois hommes. Les assaillants ont été tués par la police britannique. L’attaque revendiquée par l’Etat islamique dimanche soir a également fait 48 blessés. 36 étaient encore hospitalisés dimanche soir et 21 dans un état critique.Scotland Yard a également précisé que quatre policiers faisaient partie des blessés. 12 personnes ont été arrêtées par la police, à Barking dans l’est de Londres. « Plusieurs arrestations » ont eu lieu ce lundi matin après de nouvelles perquisitions.

Qualifiant d’« attaque contre le monde libre » l’attentat de samedi, Theresa May a déclaré lundi 5 juin maintenir le niveau d’alerte terroriste à « sévère ». De nouvelles perquisitions ont eu lieu en Grande-Bretagne dès l’aube, ainsi que « plusieurs arrestations », a annoncé la police deux jours après l’attentat meurtrier survenu à Londres, revendiqué par ISIS.

A cinq jours d’élections législatives cruciales pour le pays, il s’agit du troisième attentat qui frappe le Royaume-Uni en trois mois.

Les enquêteurs connaissent l’identité des trois assaillants, mais ils attendent la fin des opérations pour les divulguer. De nouvelles perquisitions se sont déroulées lundi à l’aube, notamment dans les quartiers de Newham et de Barking, dans l’est de la ville, donnant lieu à plusieurs arrestations.

Dimanche, la police avait déjà procédé à douze arrestations à Barking, un quartier multiethnique du Grand Londres. Il s’agit de sept femmes et cinq hommes âgés de 19 à 60 ans. Un homme de 55 ans a été relâché sans être poursuivi.

Interrogée par la BBC, la chef de la police métropolitaine, Cressida Dick, dit penser que « le centre de gravité de toutes les attaques récentes est en premier lieu national ». « Parmi les cinq que nous avons déjouées et ces trois récents attentats, il y avait indubitablement pour certains une dimension internationale », a-t-elle précisé.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *