BETA MODE
Trump alerte la Corée du Nord sur les "conséquences" de son comportement - Majalla Magazine
  • Edition actuelle

Majalla En-direct

Trump alerte la Corée du Nord sur les « conséquences » de son comportement

Donald J. Trump a Warsaw Uprising Monument a Krasinski Square le 6 Juillet 2017 à Varsovie, Pologne. (Getty)
Donald J. Trump a Warsaw Uprising Monument a Krasinski Square le 6 Juillet 2017 à Varsovie, Pologne. (Getty)
Donald J. Trump a Warsaw Uprising Monument a Krasinski Square le 6 Juillet 2017 à Varsovie, Pologne. (Getty)

Par Majalla

Le président américain Donald Trump a dénoncé jeudi l’attitude belliqueuse de la Corée du Nord, appelant la communauté internationale à en faire subir à Pyongyang les « conséquences », précisant qu’il envisageait lui-même une réponse « sévère ».

« J’appelle toutes les nations à affronter cette menace globale et à montrer publiquement à la Corée du Nord qu’il y a des conséquences de son très, très mauvais comportement », a déclaré M. Trump au cours d’une visite à Varsovie.

Washington pense à des mesures « fort sévères », a ajouté le président américain, mais en précisant aussitôt que « cela ne veut pas dire que nous le ferons ».

Pyongyang a lancé, mardi 4 juillet, un missile intercontinental, capable, selon des experts américains, d’atteindre l’Alaska. Ce sujet sensible relance les tensions américano-chinoises. Un entretien délicat entre M. Trump et son homologue chinois, Xi Jinping, aura lieu à Hambourg, en marge du G20. Par ailleurs, les Etats-Unis ont annoncé mercredi qu’ils allaient, avec le soutien de la France, déposer à l’ONU un projet de résolution instaurant de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord.

Les tweets de Donald Trump sont peut-être efficaces contre les médias, mais ils se révèlent improductifs dans les crises internationales. Au lendemain du premier test réussi d’un missile balistique intercontinental (IBCM) par la Corée du Nord, le président américain s’est envolé mercredi pour la Pologne et le sommet du G20 en Allemagne, sans stratégie définie face au défi urgent posé par Pyongyang. Interrogé sur ses plans, il a déclaré avant d’embarquer à bord d’Air Force One: «Nous allons très bien nous débrouiller.»

Sans cacher sa frustration envers Pékin, il avait tweeté à l’aube: «Le commerce entre la Chine et la Corée du Nord a augmenté de presque 40 % au premier trimestre. Voilà pour la coopération des Chinois – mais il fallait bien essayer!»

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *