BETA MODE
France, Portugal et Espagne en feux : l’enfer en plein été ! - Majalla Magazine
  • Edition actuelle

Cover Story

France, Portugal et Espagne en feux : l’enfer en plein été !

Incendie au sud de la France à Martigues le 26 juillet 2017 (Getty)
Incendie au sud de la France à Martigues le 26 juillet 2017 (Getty)
Incendie au sud de la France à Martigues le 26 juillet 2017 (Getty)

Par Nasreddine Ben Hadid

De la France au Portugal sans oublier l’Espagne, les pompiers ne chôment pas. Mieux ou pire encore, ils travaillent et œuvrent sans relâche, en affrontant le feu par une chaleur torride, aggravée par l’équipement lourd et pesant que porte un pompier.

Dans les trois pays, des moyens énormes sont mis en contributions. Des pompiers des autres régions sont appelés, des canadairs, et mêmes des hélicoptères, tant dans les trois cas, les incendies sont énormes, les ravages aussi. Mais surtout le feu a mis en danger des habitations et mêmes des villages entiers.

Selon Ana Cuevas porte-parole du gouvernement régional de Castille-La Manche, environ 300 personnes ont été évacuées de villages et campings pour la seule commune de Yeste, pour cause d’incendies.

Il faut rappeler que cet incendie a débuté jeudi matin. Au même temps ou presque, d’autres foyers ont pris feux. Il intervient alors qu’une série de feux dans des forêts et de maquis, favorisés par la chaleur et la sécheresse, qui touchent tout le sud de l’Europe.

Le premier grand incendie de l’été en Espagne, s’est déclenché fin juin dans la commune de Moguer (sud-ouest), et a réduit en cendres près de 8.500 hectares essentiellement dans l’espace protégé du parc naturel de Doñana. Les feux ont été tellement intenses pour faire évacuer quelque 2.000 personnes.

Incendie proche de Yeste, dans le sud-est de l'Espagne le 28 juillet 2017 (Getty)
Incendie proche de Yeste, dans le sud-est de l’Espagne le 28 juillet 2017 (Getty)

La France aussi, a connu d’énormes incendies, plus exactement près des plages touristiques de la Côte d’Azur, qui ont brûlé quelque 7.200 hectares. On dénombre selon des sources médicales sur les lieux, une vingtaine de blessés parmi les pompiers, mais surtout l’évacuation provisoire de quelque 10.000 personnes.

Castagniers, dans l’arrière-pays niçois, région touristique par excellence, a connu selon des sources de la protection civile son plus grave incendie depuis 2003. Cents hectares ont été carbonisés, mais le feu s’est stoppé.

Il y a cinq semaines un immense incendie a fait 64 morts et plus de 200 blessés dans le centre du Portugal. Cette même région continue à subir le feu encore, avec des incendies qui ont ravagé pour la semaine dernière 15.000 hectares.

Les experts dans les trois pays, observent avec une grande attention ces feux, aussi bien l’origine, qu’elle soit humaine, intentionnée ou pour raison inconnue, mais aussi se posent des questions, si d’autres feux, plus graves encore se déclencheraient cet été ou dans les années à venir.

Dans les trois pays, à des degrés différents, les gens aiment habiter en bordure des bois, sans pour autant prendre les précautions nécessaires, comme déboiser une certaine surface de sécurité, afin de rendre impossible tout contact entre les feux d’incendies et les habitations.

D’autres experts, sans mettre en doute ces précautions ou les négliger, concluent sur la base d’observations multiples, qu’à les maintes reprises, le vent était tellement fort pour porter le feu sur quelques centaines de mètres et créer de la sorte d’autres foyers.

Une meilleure gestion du patrimoine forestier est nécessaire pour les trois pays, mais surtout pour les régions, où forêts avoisines des habitations, ou même des quartiers pour ne pas dire des villages. Tant la mode de vivre dans ou près des forêts

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *