BETA MODE
L'actualité de la semaine en bref - Majalla Magazine
  • Edition actuelle

Cover Story

L’actualité de la semaine en bref

Par Maymana Azzam

Après quinze jours de vacances, les ministres ont fait leur retour dans la cour de l’Elysée lundi, pour un séminaire. Le président Emmanuel Macron, en forte chute dans les sondages avec 40% de personnes satisfaites, a conseillé à son équipe de ne « jamais céder aux Cassandre » et déclaré : « si nous sommes là, c’est pour faire, avec détermination ». « Le pays a besoin de transformation et les Français le savent », a résumé le Premier ministre Edouard Philippe, lors d’une conférence de presse à l’issue du séminaire. Le gouvernement s’est ensuite retrouvé mercredi pour le traditionnel conseil des ministres pour continuer à travailler sur les gros dossiers de cette rentrée : projet de loi de finances attendu le 27 septembre, réforme de l’assurance chômage, de l’apprentissage et de la formation professionnelle, plan pour les étudiants, le logement, la santé…

 

La rentrée politique s’est aussi fait en ordre dispersé pour les autres partis. Faute de moyens, beaucoup ont annulé leurs universités d’été. Le plus gros rassemblement a été celui de la France Insoumise à Marseille, dimanche dernier. Jean-Luc Mélenchon a appelé à un défilé à Paris le 23 septembre prochain contre « le coup d’Etat social » du gouvernement.

Grand moment de cette rentrée : la présentation des mesures, jeudi, à Matignon, par le Premier ministre Edouard Philippe et la ministre du Travail Muriel Pénicaud. 5 ordonnances, 160 pages et 36 mesures « concrètes et opérationnelles pour l’emploi, les entreprises et les salariés ». Par exemple le plafonnement des indemnités prudhommales mais l’augmentation des indemnités légales de licenciements, la mise en place d’un conseil économique et social qui va remplacer les autres instances du personnel, la possibilité de ruptures conventionnelles collectives, des négociations sans représentant d’une centrale syndicale dans les TPE/PME, un code du travail en version numérique pour en faciliter l’accès…

Les représentants syndicaux, dont certains ont appelé à manifester, ont pour la plupart fait part de leur déception et des désaccords qui demeurent. Pierre Gattaz, de son côté, le président du Medef qui tenait cette semaine son université d’été, a estimé que la réforme pourrait redonner confiance aux entreprises.

Le secrétariat d’Etat à l’égalité entre les femmes et les hommes a annoncé lundi préparer un « dispositif » d’amendes pour faire respecter l’égalité salariale dans les entreprises, en  rendant possible de « prélever directement les amendes » dans les sociétés.

Comme le veut la tradition de l’Elysée, Emmanuel Macron et sa femme ont adopté un chien : Nemo, un labrador croisé griffon, le week-end dernier dans un refuge de la SPA.

L’Elysée a accueilli une réunion de la France, l’Allemagne, l’Italie, le Tchad, le Niger et la Libye lundi, débouchant sur l’annonce de la mise en place de « missions de protection » dans les zones concernées, pour identifier les ressortissants qui sont éligibles au droit d’asile. L’identification devrait être confiée au HCR, le Haut-commissariat aux réfugiés.

Hamou B., toujours hospitalisé, n’a pas encore pu être entendu par les enquêteurs mais il a été mis en examen mardi soir par un juge d’instruction du pôle antiterroriste. Placé sous mandat de dépôt mais n’ayant pas pu être écroué, il devrait être placé en détention provisoire « lorsque son état le permettra » selon la magistrate. Le 9 août dernier, une voiture avait fauché six militaires de l’opération Sentinelle dans la commune des Hauts-de-Seine.

Les recherches sont lancées depuis le week-end dernier, après la disparition de Maëlys, 9 ans, lors d’un mariage auquel elle assistait en famille à Pont-de-Beauvoisin. Des moyens importants ont été déployés pour retrouver la trace de la fillette mais malgré la diffusion d’un appel à témoins, les forces de l’ordre ne disposent d’aucun éléments. Une enquête pour enlèvement a été ouverte et la piste criminelle ne fait plus de doute pour le parquet. Maëlys a été aperçue pour la dernière fois dans la nuit de samedi à dimanche, à 3h du matin. Jeudi, un homme qui participait à la noce a été placé en garde à vue.

Le parquet de Paris demande l’abandon des poursuites contre les témoins clés de l’affaire Bettencourt et contre la fille de la milliardaire, accusée par François-Marie Banier d’avoir fait pression pour obtenir de faux témoignages contre lui. Le parquet a pris ses réquisitions de non-lieu le 10 août, a indiqué cette source, confirmant une information du Parisien.

L’enquête, sur ce volet secondaire de l’affaire d’abus de faiblesse envers l’héritière L’Oréal, a été close à la mi-avril par le juge Roger Le Loire, qui a mis en examen six personnes dans ce dossier, dont la fille de Liliane Bettencourt. Françoise Bettencourt Meyers, mise en examen en juillet 2016 à Paris pour subornation de témoins, est notamment soupçonnée d’avoir accordé un prêt de 300.000 euros à l’ex-comptable de sa mère, Claire Thibout, afin d’influer sur ce témoin clé de l’accusation.

Le ministère des Sports a annoncé mercredi l’ouverture d’une enquête sur des soupçons de pression, exercée par l’ancien sélectionneur sur la commission d’appel de la Fédération Française de Rugby dont il est aujourd’hui le président, afin d’obtenir une réduction des sanctions du club de Montpellier, prononcées par la ligue nationale.

Bernard Laporte est soupçonné d’avoir fait pression sur la commission d’appel de la FFR pour réduire des sanctions frappant Montpellier prononcées en première instance par la Ligue nationale de rugby (LNR).

Celles-ci, qui faisaient suite au match de Top 14 Montpellier-Racing 92 du 20 mai, ont été ramenées de 70.000 à 20.000 euros d’amende et la suspension de terrain du MHR a été annulée.

Ce club est dirigé par Mohed Altrad, devenu en mars le premier partenaire maillot du XV de France, et avec qui Bernard Laporte avait signé un contrat d’image pour des prestations de relations publiques pour un montant de 150.000 euros.

Face à la polémique, le président de la Fédération a renoncé lundi à ce contrat. Il a en revanche réfuté avoir exercé quelconque pression sur la commission: oui, il a appelé son président, Jean-Daniel Simonet, mais « dans le respect de (son) indépendance ».

Simonet a expliqué de son côté que la commission avait rendue sa décision « librement ». Bernard Laporte dénonce une instrumentalisation de « gens qui ne supportent pas » de le voir à la présidence de la FFR, laquelle a publié mercredi deux communiqués.

Le premier pour informer que l’avocat Francis Szpiner avait été chargé de mettre en oeuvre la Haute autorité pour la transparence et l’équité dans le rugby, qu’a souhaitée créer Laporte à la suite de cette affaire.

Jean-Michel Blanquer s’est exprimé mardi, mettant en avant les priorités de son action : l’école primaire et la lutte contre les inégalités et annonçant une hausse d’1,2 milliard d’euros des crédits. Le ministre est également revenu sur les changements attendus comme le retour pour certains établissements à la semaine de quatre jours, des classes à 12 élèves en CP. Jean-Michel Blanquer a également évoqué des évaluations en CP et en 6ème ainsi que, plus insolite, le souhait d’une « rentrée en musique » pour que chacun entame bien l’année scolaire.

Mais la rentrée de lundi prochain pourrait bien être bousculé, en raison de la diminution voulue par le gouvernement des contrats aidées. Certaines communes envisagent de la reporter, faute d’effectifs assurés.

La ministre de la Santé l’a annoncé jeudi, confirmant ce qui avait été dit en juillet dernier : l’entrée en vigueur de l’obligation aura lieu dès le début d’année prochaine. Onze vaccins pour les enfants, contre trois obligatoires aujourd’hui, sont concernés : diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, rougeole, oreillons, rubéole, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C. Actuellement, 15% des enfants ne seraient pas vacccinés et « mettent en danger les autres et favorisent la réémergence d’épidémies » selon Agnès Buzyn.

La comédienne populaire est décédée dans la nuit de dimanche à lundi, à l’âge de 79 ans. Celle qui avait joué notamment pour Lautner, Molinaro, en couple avec Alain Delon pendant quinze ans, réalisatrice aussi de documentaires de société, avait été hospitalisée fin 2016, suite à des hémorragies cérébrales.

Un hommage a été rendu dimanche dernier à Angela, l’adolescente de 13 ans, tuée le 14 août dernier par un conducteur qui a lancé sa voiture dans une pizzeria à Sept-Sorts, en Seine et Marne.

L’ex-patron des stups, François Thierry, a été mis en examen dans la nuit de jeudi à vendredi dernier pour complicité de trafic de drogue. Il est soupçonné d’avoir favorisé l’entrée de stupéfiants sur le territoire.

Une mère de famille, qui avait laissé ses enfants seuls pendant un mois alors qu’elle partait en Algérie, a été condamné à 12 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Metz, vendredi dernier.

Les coursiers Deliveroo, livreurs de repas, ont à nouveau manifesté à plusieurs reprises cette semaine, pour protester contre la généralisation du paiement à la course et demander une hausse de leurs revenus.

Selon Météo France, la France a enregistré cet été un record de fortes chaleurs.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *