BETA MODE
Le Front National change de nom, et d’âme ? - Majalla Magazine
  • Edition actuelle

Cover Story

Le Front National change de nom, et d’âme ?

Chef du parti d’extrême droite français Front national (FN) Marine Le Pen parle du changement de nom du Front national pour Rassemblement National (Union, ou Rassemblement) lors d’un congrès du parti le 1er juin 2018 en Bron près de Lyon, sud-est de la France. (Getty)

 

Par Nasreddine Ben Hadid

Du «Front National» au «Rassemblement National», le commun des observateurs, est en droit de se poser des questions : Que va changer ? Ce que peut être changé ? Quel changement serait réellement grâce à cette substitution ?

Une chose est plus que certaine : remplacer «Front» par un «Rassemblement» n’est pas un acte anodin ou fortuit. La direction politique de cette formation politique, ou plutôt Marine Le Pen, sent que son parti est (sous sa forme actuelle) à bout de souffle. Chose que les récentes élections présidentielles ont démontrée. Certes, le parti est arrivé au second tour, mais sent qu’il ne peut plus glaner des électeurs au-delà de son réservoir historique.

Plus de 80 % des adhérents ont approuvé cette modification. Une victoire pour Marine Le Pen, qui a mis tout son poids derrière ce passage au «Rassemblement» ? Pas certain, de l’avis de tous les observateurs. Car ce saut est vu par les ex-frontistes comme un saut dans l’inconnu, plus qu’un passage réel vers un nouvel horizon.

Il faut noter dans ce sens que la participation n’a pas dépassé 53%. Chose qui démontre une certaine réticence mais surtout un manque de confiance aussi bien dans l’ancienne appellation que dans la nouvelle.

«Hommage au Front national, vive le Rassemblement national». Tel a été annoncé ce passage par Marine Le Pen, qui vise une forme d’OPA (offre public d’achat) politique envers toute la Droite, mais en plus large, toute la masse populaire mécontente de la politique de Macron.

Sur plan du marketing politique, cette nouvelle nomination vise deux choses :

  1. Un effacement progressif de l’image xénophobe et raciste du parti, ancré depuis des décennies par le «père-fondateur» Jean-Marie Le Pen,
  2. Un ancrage définitif dans l’arc-en-ciel de la «Droite Républicaine» (classique)

La tactique de Marine Le Pen est simple : Combler le vide laissé par le délabrement de la Droite dans son entier, surtout avec des résultats catastrophiques aux récentes élections. Mais aussi imiter Macron et son parti postélectoral, qui s’est distingué plus par une image et un discours, plus que par une identité idéologique et un marquage politique. Surtout que le mécontentement exprimé par les grèves et les manifestations, outrepasse les clivages politiques classiques.

Selon Marine Le Pen, la disparition nominative du FN «ferme un chapitre de l’histoire de notre mouvement national ouvert il y a un peu plus de 45 ans, mais c’est pour mieux en ouvrir un autre qui, je le crois, ne sera pas moins glorieux».

Seule précision : Le FN perd son appellation historique qui date de sa création en 1972, mais garde dans son logo une flamme bleu blanc rouge désormais entourée d’un cercle.

Le changement sur le plan de la nomination est bien accompli, mais quel changement tangible va s’opérer réellement sur le terrain, à savoir le rapport avec la population, mais surtout comment effacer cette image d’un parti raciste et xénophobe ?

Le RN (Rassemblement National) est désormais devant un dilemme assez dangereux. A la fois, il doit se débarrasser de cette image de Droite xénophobe et raciste, mais aussi sans trop crier fort ce changement, car une masse électorale non négligeable s’inscrit dans la ligne de ce parti, uniquement pour ses idées racistes.

Une migration trop flagrante à Droite, serait dangereuse. Aussi, le flou identitaire l’est de même. D’où ce savant dosage et le besoin d’engager un trapéziste pour cette mission, surtout que depuis l’arrivée d’Emmanuel Macon, personne ne dispose de confiance en son filet de sécurité…

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *