• Edition actuelle

Profile

Isaias Afwerki Abraham … Leader de la lutte érythréenne

Le nom du président de l’Érythrée semble provenir du nom de son pays en Afrique, qui surplombe le continent asiatique.

Isaias  est le politicien érythréen qui a mené la lutte de son pays pour son indépendance de l’Ethiopie en 1991.

– Il est président depuis le 24 mai 1993.

– Il est accusé par d’avoir réprimé l’opposition et d’avoir dirigé l’Erythrée d’une main de fer depuis son indépendance en 1993 et une guerre qui a duré de 30 ans.

Naissance

Isaias Afwerki , chrétien, est né le 2 février 1946 dans la capitale érythréenne, Asmara.

 

Étude et formation

Il a étudié l’architecture  dans la capitale éthiopienne d’Addis-Abeba en 1965, mais a abandonné ses études en 1966 pour  partir à Kassala.

Expérience politique

– Afwerki a rejoint le Front de libération de l’Erythrie en 1966, qui a mené la lutte pour l’indépendance du pays de la colonisation italienne.

Il a ensuite rejoint le Front populaire de libération de l’Érythrée, puis a suivi une formation militaire en Chine.

En 1972, il rejoint l’aile séparée du Front populaire de libération de l’Érythrée (FPLE), qui porte le nom des « Forces populaires de libération de l’Érythrée (FPLE) », mais s’en est séparé pour fonder  avec des amis et associés le « Front de libération du peuple érythréen » en 1977.

En 1987, il a été nommé secrétaire général du Front populaire érythréen , qui a réussi  le 14 mai 1991, à contrôler la plupart des territoires érythréens et dont certaines de ses unités sont parvenus à entrer dans la capitale Asmara.

Accès à la présidence

– En 1994, Afwerki a été élu président de l’Assemblée nationale.

– Il a également été élu président de la république par les membres de la même l’Assemblée nationale.

– En février 1994, le Front Populaire de Libération de l’Erythrée s’est transformé en  un parti politique appelé Front populaire pour la démocratie et la justice (FPLP) dont il est resté le secrétaire général.

Politique du parti unique

– Afeworki a maintenu la politique du parti unique et a refusé de tenir des élections libres et a été vivement critiqué et  accusé de:

– Domination des commandes du pouvoir dans le pays.

– il était prévu d’organiser des élections en  1997 mais celles-ci n’ont pas eu lieu.

– En mai 2001, 15 membres du Comité central du FPLP,  ont accusé le Président Afewerki d’agir d’une manière contraire à la loi et à la Constitution dans une lettre ouverte publiée sur Internet et dont des diplomates en ont reçu une copie.

– L’opposition lui reproche son « rejet pour des consultations », et l’a invité à « un processus transparent, fiable, institutionnel et légitime ».

Bonnes relations avec l’extérieur

Isaias aborde presque sa troisième décennie au pouvoir, mais …

– Ses rapports en interne  étaient caractérisés par l’opinion unique.

– A l’étranger,  les réactions ont été ponctuées par des  manifestations de protestation en Europe  dénonçant son traitement de l’opposition.

Les relations internationales de l’Érythrée restent distinctes de la non-ingérence dans les affaires intérieures.

La politique étrangère de l’Érythrée reste marquée par la non ingérence dans les affaires internes des autres pays.

 

Article précédentArticle suivant
Majalla: The Leading Arab Magazine
Since it was first published in 1980 from its head office in London, Majalla has been considered one of the leading political affairs magazines in the Arab world. We offer a wide array of articles addressing the most significant political, economic and social issues facing the Middle East today, as well as the evolving cultural scene in the region. Majalla prides itself in being an ideas-driven publication that goes beyond reporting and headlines to provide original analysis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *