• Edition actuelle

Sport

CAF AWARDS: Qui sera le meilleur footballeur de l’année?

Par Sarra BELGUITH

* Elu meilleur joueur de l’année, c’est la deuxième fois que Mohamed Salah se qualifie parmi les Top trois et il a pour objectif de rejoindre les joueurs ayant gagné le titre plusieurs fois d’affilée. 

*L’icône gabonaise Aubameyang maintient quant à lui son statut habituel parmi les trois candidats en lice depuis 2014, soit cinq fois de suite (2011, 2012, 2013, 2014, 2015) égalant ainsi le record de la légende ivoirienne, Yaya Touré, élu quatre fois meilleur joueur de l’année.

* Mané, qui figurera en troisième position en 2016 et en deuxième position en 2017, espère être chanceux cette fois-ci et être le deuxième Sénégalais à remporter la plus haute distinction individuelle après Diouf.

 

La 27e Cérémonie des CAF Awards se tiendra à Dakar le 8 janvier 2019. Sera révélé parmi de nombreuses autres remises de trophées, le nom du Meilleur footballeur africain de l’année 2018. Ce sera soit l’égyptien Mohamed Salah, le sénégalais Sadio Mané ou le gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, qui figurent parmi les trois meilleurs joueurs, prétendants au titre de joueur de l’année pour la plus prestigieuse cérémonie de distinction du football africainle trio de tête de l’année écoulée.

Même scénario que l’année dernière, les trois joueurs espèrent débuter l’année en remportant le titre de joueur de l’année pour leurs exploits en 2018. Le gagnant sera dévoilé lors du gala de remise des prix des CAF Awards, le 8 janvier 2019 à Dakar, au Sénégal.

Elu meilleur joueur de l’année, Mohamed Salah, 26 ans, évoluant à Liverpool,  marque l’histoire en devenant le premier joueur égyptien à être récompensé joueur de l’année depuis le lancement de cette cérémonie en 1992. C’est la deuxième fois qu’il se qualifie parmi les Top trois et il a pour objectif de rejoindre les joueurs ayant gagné le titre plusieurs fois d’affilée.

 

L’icône gabonaise Aubameyang maintient quant à lui son statut habituel parmi les trois candidats en lice depuis 2014, soit cinq fois de suite (2011, 2012, 2013, 2014, 2015) égalant ainsi le record de la légende ivoirienne, Yaya Touré, élu quatre fois meilleur joueur de l’année et le milieu de terrain ghanéen Michael Essien (2005, 2006, 2007, 2008, 2009). Âgé de 29 ans, il espère pouvoir mettre la main sur le lauréat une deuxième fois.

Le Sénégalais, El Hadji Diouf (2001, 2002), l’Ivoirien Yaya Touré (2011, 2012) et le Camerounais, Samuel Eto’o (2003, 2004) sont les seuls à avoir remportés le prix plusieurs fois d’affilée.

C’est un triplé pour Mané, âgé de 26 ans, qui figurera en troisième position en 2016 et en deuxième position en 2017. Il espère être chanceux cette fois-ci et être le deuxième Sénégalais à remporter la plus haute distinction individuelle après Diouf.

Une prestigieuse récompense

De 1992 à 2014, du Ghanéen Abedi Pelé à l’Ivoirien Yaya Touré, 14 joueurs ont reçu la plus prestigieuse des récompenses du football africain.
Le Camerounais Samuel Eto’o a été le premier à être couronné à quatre reprises (2003, 2004, 2005 et 2010), record égalé depuis par Yaya Touré, inamovible lauréat récipiendaire depuis 2011 (2011, 2012, 2013, 2014).

Le premier joueur à avoir été nommé à deux reprises fut l’ex-capitaine du Nigeria, Nwankwo Kanu (1996, 1999). Il devait être ensuite imité par le Sénégalais El Hadji Diouf (2001, 2002) puis par l’Ivoirien Didier Drogba (2006, 2009).
Le vainqueur depuis 1992 a toujours été un attaquant ou un milieu de terrain offensif, et ce sera encore le cas cette année.
Si 14 joueurs seulement ont été consacrés, beaucoup d’autres auraient mérité tout autant de monter sur la plus haute marche du podium. Et ils sont nombreux:
Le gardien ivoirien Alain Gouaméné (1992), le défenseur marocain Noureddine Naybet (1993), le Nigérian Daniel Amokachi, qui a régulièrement été  présent dans le Top 10, ou le Tchadien Japhet N’Doram. D’autres joueurs ont marqué le quart de siècle sur les stades africains ou dans leurs clubs en Europe: le défenseur sud-africain, Mark Fish (1996), le défenseur ghanéen Samuel Kuffour (1999, 2001), ses compatriotes Michael Essien, une fois deuxième et quatre fois troisième, Asamoah Gyan, André Ayew , le Malien Seydou Keita, les Nigérians Jay Jay Okocha, Obi Mikel ou Vincent Enyeama.

La Côte d’Ivoire mène le bal avec ses six trophées du Meilleur joueur (Didier Drogba, Yaya Touré), devant le Nigeria (Rashidi Yekini, Emmanuel Amunike, Nwankwo Kanu, Victor Ikpeba) et le Cameroun (Patrick Mboma, Samuel Eto’o) cinq. Le Sénégal a été primé à deux reprises (Diouf). Le Libéria avec George Weah, seul joueur africain à avoir reçu un Ballon d’Or (1995), le Ghana (Abedi Pelé), le Maroc (Mustapha Hadji), le Mali (Frédéric Kanouté) et le Togo (Emmanuel Adebayor) ont tous été distingués une fois.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *