• Edition actuelle

Actualités

Afrique du Sud : Note diplomatique sur la corruption

Une note diplomatique signée de cinq pays, dont les Etats-Unis et le Royaume-Uni, sur la corruption en Afrique du Sud a provoqué lundi l’ire du parti au pouvoir, qui a dénoncé une ingérence « impérialiste » dans ses affaires intérieures. Dimanche, le Sunday Times a publié en « une » des extraits d’une lettre signée par les représentants à Pretoria de cinq pays représentant 75% des investissements étrangers dans le pays, dans laquelle ils recommandaient au gouvernement des mesures fermes pour le rétablissement de « l’Etat de droit ». « Aucun investisseur ne s’aventurera en Afrique du Sud sans garantie sérieuse de protection de ses investissements », était-il écrit dans la note citée par l’hebdomadaire. Le Sunday Time a ajouté que la lettre avait été envoyée directement au président Cyril Ramaphosa. Au pouvoir depuis la démission du sulfureux Jacob Zuma il y a un an, M. Ramaphosa multiplie depuis les appels du pied aux entreprises étrangères pour relancer l’économie et promet la fin du « pillage de l’Etat » qui a marqué l’ère Zuma.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *