Maroc : L’impact de la pandémie serait moins prononcé.

Avec l’allégement des mesures instaurées pour limiter la propagation du virus et la reprise, l’impact de la pandémie sur l’économie nationale serait moins prononcé au troisième trimestre 2020, a annoncé Bank AlMaghrib (BAM).

La Banque centrale rappelle qu’au trimestre précédent, l’ampleur du double choc de la pandémie du Covid-19 et des conditions climatiques s’était nettement fait sentir sur l’économie nationale.

Selon les données des comptes nationaux relatives au deuxième trimestre 2020, «la valeur ajoutée non agricole a chuté de 15,5% en glissement annuel, contre une hausse de 3,7% à la même période un an auparavant, et celle du secteur agricole s’est contractée de 6,9%, après 6%. Le PIB en volume a baissé ainsi de 14,9% contre un accroissement de 2,4%», a-t-elle rappelé.

La situation a depuis lors évolué. Puisque «pour le quatrième trimestre, à l’exception de certains secteurs sinistrés, la reprise se poursuivrait mais à un rythme qui a tendance à s’affaiblir ces dernières semaines avec l’accélération de la propagation du virus et la remise en place de plusieurs restrictions locales», selon les prévisions de Bank Al-Maghrib.