Burkina-Faso : Revenir au pouvoir «par les urnes»,

L'un des trois favoris de l'élection au Burkina Faso, Eddie Komboïgo, a promis jeudi que son parti, celui de l'ex-président Blaise Compaoré, reviendrait «par les urnes» au pouvoir après avoir été chassé «par la rue», lors d'un meeting à Ouagadougou.

«Nous avons perdu le pouvoir par la rue, nous sommes revenus pour reconquérir le pouvoir par les urnes!», a déclaré sous les hourras de plusieurs milliers de personnes le candidat du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP), à quatre jours de l'élection.

Blaise Compaoré, au pouvoir pendant 27 ans, avait été chassé en 2014 par une insurrection populaire.

A l'époque, des dizaines de milliers de Burkinabè avaient pris la rue, notamment sur la symbolique place de la Nation à Ouagadougou, pour empêcher le président Compaoré de modifier la Constitution et se maintenir au pouvoir. Il avait fui en Côte d'Ivoire, où il vit toujours en exil.