Burkina Faso : Evaluation de la situation avant les élections.

A quelques heures des élections au Burkina Faso, la Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) s’est prononcée. Elle a, dans un premier temps, loué l’esprit pacifique des différents intervenants dans le processus, avant de relever certains axes d’amélioration.

Depuis le 31 octobre 2020, se déroulent, au Burkina Faso, les campagnes électorales pour le compte des élections législatives et la Présidentielle. Les multiples acteurs profitent de ce créneau pour requérir les suffrages des électeurs. La Commission Nationale des Droits Humains (CNDH) s’est exprimée quant à la situation actuelle que connait le pays. Pour elle, tout va majoritairement bien puisque l’ensemble du processus se déroule dans un climat de paix.

Déployés par l’organisme dans la Boucle du Mouhoun, les Hauts-Bassins et bien d’autres, les observateurs et moniteurs des droits humains ont fourni des rapports globalement positifs. Les acteurs impliqués dans le processus électoral peuvent donc être félicités. Ni faits de violations aggravées, ni abus en ce qui concerne les droits humains, n’ont été rapportés.