OMC : Une Africaine à sa tête

Économiste chevronnée, Ngozi Okonjo-Iweala, 66 ans, qui devrait être nommée directrice générale de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), est une des femmes les plus puissantes du Nigeria.

En plus d'être la première femme à la tête de l'OMC, elle en sera aussi la première dirigeante originaire d'Afrique.

Deux fois ministre des Finances et cheffe de la diplomatie du Nigeria durant deux mois, Mme Okonjo-Iweala a commencé sa carrière à la Banque mondiale en 1982, où elle a travaillé pendant 25 ans. En 2012, elle échoue à devenir la présidente de cette institution financière, face à l'Américano-coréen Jim Yong Kim.

«Je crois qu'elle a fait du bon boulot, que ce soit au Nigeria ou dans les autres pays où elle a travaillé», déclare Idayat Hassan, directrice du Centre for Democracy and Development, basé à Abuja.

«Elle n'est pas juste aimée au Nigeria, elle est adorée, c'est un symbole (...) pour les femmes», ajoute Mme Hassan.

Souvent surnommée «Dr Ngozi», Mme Okonjo-Iweala est née en 1954 à Ogwashi Ukwu, dans l'Etat fédéral du Delta (ouest du Nigeria). Son père est un chef traditionnel.