Niger : Appels au calme

Après la Francophonie, l'Onu et la Cédéao appellent à la retenue, dans un communiqué conjoint, toutes les parties qui s'opposent depuis l'annonce des premiers résultats du second tour de la présidentielle au Niger.

Des échauffourées ont encore éclaté jeudi dans la capitale Niamey. Alkache Alhada, ministre nigérien de l'Intérieur, indique que deux personnes ont été tuées et 468 autres arrêtées depuis mardi. Dans une déclaration commune, la Cédéao et l'Onu ont appelé au calme. Le général Francis Béhanzin est commissaire aux Affaires politiques, paix et sécurité de la Cédéao.

«Nous avons au niveau de la Cédéao appelé les deux camps à la sérénité et au calme. La situation globalement serait sous contrôle, en dehors des violences qui se sont déroulées, il y a eu aussi des pertes en vies humaines, ce qui est vraiment dommageable pour nos démocraties. Nous appelons tout le peuple nigérien à la sérénité, au calme, afin que dans l'apaisement tous les problèmes soient résolus», a-t-il dit.