Sénégal : Qui s’acharne contre Ousmane Sonko ?

Au Sénégal, les députés ont voté, à une large majorité, la levée de l’immunité parlementaire de leur collègue, l’opposant Ousmane Sonko. Celui-ci est visé par une plainte pour viol et menaces de mort déposée par une employée d'un salon de beauté dans lequel il allait se faire masser. La levée de son immunité ouvre la voie à la tenue d’un procès.

«Évidemment que c'est une affaire politique qui a une forme crapuleuse», affirme l’analyste Ahmed Diémé, pour qui, cette banale affaire privée pourrait être instrumentalisé pour nuire à la carrière politique d’Ousmane Sonko, arrivé troisième lors de la présidentielle de 2019.

Il ajoute que «c'est une accusation relevant des mœurs. Une accusation qui va être appréhendée par l'opinion comme étant crapuleuse, dans laquelle, on a envie de mouiller Ousmane Sonko. Parce qu'on enclenche donc une procédure judiciaire qui va maintenir un opposant sérieux dans une sorte de saga politico-judiciaire».