Tchad : Saleh Kebzabo retire sa candidature

L’opposant Saleh Kebzabo a annoncé lundi son retrait de la course à la présidentielle du 11 avril prochain. Il dénonce une «militarisation évidente du climat politique» suite aux violents affrontements qui se sont déroulés au domicile du candidat Yaya Dillo.

Arrivé deuxième en 2016, Saleh Kebzabo a dénoncé il y a quelques jours le refus du gouvernement de lui rembourser ses frais de campagne lors de la précédente élection. A cette situation et plusieurs éléments qui n'augurent pas une élection transparente, violences au domicile d'un candidat, Yaya Dillo, est l'élément de trop qui incite à se retirer de la course, estime l’opposant tchadien.

«Il s’est passé des choses horribles, barbares. On ne peut pas se comporter dans un pays comme dans un la jungle. L’armée a débarqué chez notre collègue, candidat à la présidentielle, pour avoir commis le crime de lèse-majesté d’être candidat. Et on a tué sa mère, c’est inadmissible».