A l’occasion de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale :

»La FIFA assume sa responsabilité de lutter contre la discrimination«
: Fifa dit non au racisme, tel est le slogan de cette célébration.

* Alors que le monde entier aura les yeux rivés sur le Qatar l'année prochaine, la FIFA saisira cette occasion pour mettre la lutte contre la discrimination au premier plan.

* Le thème de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale de cette année, «La jeunesse debout contre le racisme», reflète l'indignation et la révolte – en particulier chez les jeunes – exprimées lors des récentes manifestations contre l'injustice raciale.

 

Tunis: En juin 2020, au milieu de l'indignation suscitée par la mort de George Floyd, 40 FIFA Legends et footballeurs professionnels en exercice, arborant chacun un maillot noir, ont relayé les messages #StopRacism, #StopViolence et #StopDiscrimination sur les réseaux sociaux. Mais étant donné que la Coupe du Monde de la FIFA  est  l'événement phare du football masculin. Par conséquent, alors que le monde entier aura les yeux rivés sur le Qatar l'année prochaine, la FIFA saisira cette occasion pour mettre la lutte contre la discrimination au premier plan.

Chaque année le 21 mars, le monde entier célèbre la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale. Le thème de la Journée internationale pour l'élimination de la discrimination raciale de cette année, «La jeunesse debout contre le racisme», reflète l'indignation et la révolte – en particulier chez les jeunes – exprimées lors des récentes manifestations contre l'injustice raciale.

Cette date a été choisie par les Nations unies pour commémorer le massacre de Sharpeville, qui a eu lieu il y a 61 ans aujourd'hui, lorsque la police a tué par balles 69 personnes qui manifestaient pacifiquement contre les lois sur les passeports intérieurs de l'apartheid sud-africain.

Certes, depuis des progrès considérables ont été réalisés au cours des décennies qui ont suivi cette tragédie choquante.

Cette détermination s'est également manifestée dans le monde du football, avec des joueurs du monde entier qui se sont agenouillés pour apporter leur soutien et sensibiliser au mouvement«BlackLivesMatter». Le Président de la FIFA, Gianni Infantino, s'est exprimé publiquement pour les soutenir dans cette démarche et a réaffirmé que le football – et la FIFA en tant qu'organe directeur de ce sport – devaient continuer à montrer la voie dans la lutte contre le racisme.

40 Légendes de la FIFA et footballeurs professionnels en exercice, arborant chacun un maillot noir, ont relayé les messages #StopRacism, #StopViolence et #StopDiscrimination sur les réseaux sociaux.

«Aujourd'hui, et chaque jour, la FIFA et le football sont unis contre le racisme», a déclaré le Président de la FIFA. «Il n'y a pas de place pour la discrimination raciale dans le football ou dans la société. En tant qu'instance dirigeante du football mondial, la FIFA reconnaît et assume sa responsabilité de mener la lutte contre la discrimination».

 

Mais à quoi ressemble en pratique le fait de«montrer la voie dans la lutte contre la discrimination»? Sous la direction d'Infantino, il s'agit d'un principe fondamental dans la mise en œuvre de nouvelles mesures visant à transformer l'organisation.

 

Vision et stratégie

En effet, le plan de la FIFA pour les années à venir – inclut deux piliers essentiels à savoir «Lutter contre le racisme et toutes les autres formes de discrimination» et «Protéger les droits humains». Le premier comprend un engagement à«déraciner toutes formes de discrimination dans le football en mettant en œuvre encore plus de politiques contre la discrimination, ainsi que des programmes éducatifs de base et des boîtes à outils, afin de soutenir les associations membres dans la résolution de ces problèmes».

Partout dans les stades le slogan contre la discrimination a été mis en avant.

Aussi le principe de la tolérance zéro a été mis à jour en 2019. Le code indique clairement que le racisme et la discrimination n'ont pas leur place dans le football et que la FIFA n'hésitera pas à s'attaquer à toute forme de comportement discriminatoire. «Ce combat repose également sur la mise en œuvre de mesures par la FIFA, par les confédérations continentales et par les 211 associations membres de la FIFA au niveau national et local. En tant que telle, la FIFA reste déterminée à travailler ensemble avec toutes les parties prenantes pour éradiquer le racisme, la discrimination et la violence de toute nature, partout où ils existent encore».

De nouveaux efforts ont également été déployés pour renforcer et ajouter à ces initiatives en réponse aux incidents discriminatoires et à l'appel mondial à l'action autour du mouvement «BlackLivesMatter».

Ainsi la FIFA est actuellement en train de renforcer son propre programme mondial de lutte contre la discrimination, qui est la pierre angulaire des mesures proactives prises par l'instance dirigeante pour promouvoir l'égalité dans le football.

A cet effet, elle a soutenu la Commission européenne dans le lancement de son nouveau plan d'action contre le racisme le 18 septembre 2020. La FIFA travaille en étroite collaboration avec la Commission sur le thème de la lutte contre la discrimination et continuera de le faire à l'avenir. En plus d'aider à organiser l'événement accueilli par la Commission européenne, la FIFA était représentée par l'ancien attaquant belge et FIFA LegendMboMpenza, qui a partagé son expérience du racisme en Europe lors d'une table ronde.