Un mariage plus que parfait

Une Algérienne se marie avec un prince, descendant de l’empereur Napoléon

*L’Algérienne, Yasmine Briki, a accepté de se faire passer la bague au doigt et de partager sa vie avec un descendant de l’empereur Napoléon.

*La jeune algérienne s’est mariée civilement à l’arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-petit-neveu de l’empereur Napoléon, le 5 mars 2021.

 

Paris: L’Algérienne, Yasmine Briki, a accepté de se faire passer la bague au doigt et de partager sa vie avec un descendant de l’empereur Napoléon, le prince Joachim Murat en l’occurrence.

 

Elle a traversé le large pour continuer ses études à l’Université de la Sorbonne (Paris – France) en 2004, et un peu plus tard, Yasmine Lorraine Briki de son nom, se retrouve éprise d’un descendant de l’empereur Napoléon, qui n’est autre que le prince Joachim Murat un noble descendant des nobles.

 

L’idylle des deux tourtereaux a des allures d’un film romantique et fantastique à la fois, sauf que c’est bien une histoire réelle qui a été scellée par un mariage civil. En effet, la jeune algérienne s’est mariée civilement à l’arrière-arrière-arrière-arrière-arrière-petit-neveu de l’empereur Napoléon, le 5 mars 2021.

 

Les deux amoureux ont célébré leur union en comité restreint à la mairie du 10e arrondissement de la capitale de l’amour, Paris. Puisque la crise sanitaire l’oblige, seulement quelques membres des deux familles des tourtereaux ont eu l’honneur de prendre part à l’échange d’alliances.

 

Les règles liées à la prévention contre le coronavirus ont alors réduit le nombre des invités. Mais quelques personnalités comme le grand-duc Georges de Russie et Louis Sampion Bouglione ont quand même participé à la petite cérémonie. Les festivités ne s’arrêteront pas là. Dans le détail, une cérémonie religieuse sera organisée dès que les conditions sanitaires le permettent.

 

La Majalla : princesse Yasmine, on a l'honneur de vous rencontrer on sait que vous êtes une grande intellectuelle et chercheuse en science politique et cavalière, parlez-nous de vous. Comment vous êtes venue en France ? Avez-vous cru d'épouser un homme d'une autre culture et histoire depuis votre jeunesse ? Quels étaient vos souhaits ?

 

Princesse Jasmine : Je suis arrivée en France dans le but de poursuivre mes études et surtout pour découvrir le monde, découvrir d’autres cultures et m’abreuver de nouveaux savoirs.

Comme toutes les filles de mon âge, mon rêve était de rencontrer l’amour et de fonder une famille; le destin a voulu que ce soit un prince.

Je suis une passionnée de cheval et joueuse de polo, la vie a fait que j’épouse le descendant du plus grand cavalier de l’épopée napoléonienne. Le Maréchal Murat commandait toute la cavalerie de Napoléon et il est toujours une référence incontournable dans le monde de l’équitation.

 

 

Pourriez-vous nous dire votre impression en devenant une princesse napoléonienne ?

 

- Cette nouvelle vie me réjouit; j’ai rejoint une famille royale dont le rayonnement est mondial à travers l’héritage napoléonien. Cela exige de moi exemplarité et sérieux dans les différentes fonctions de représentation qui seront les miennes à l’avenir.

Je fais la connaissance de nombreux princes et princesses, de personnalités officielles et également de nombreux passionnés d’Histoire. C’est fascinant, mais c’est avant tout une grande responsabilité.

 

La princesse Yasmine à Paris.

Je pense que votre mariage est venu au bon moment de l'histoire où le président Macron essaye de faire la paix avec l'Histoire et les relations bilatéraux franco-algériennes :

 

- Notre mariage est une affaire purement personnelle qui n’a aucun lien avec les rapports politiques entre les gouvernements algérien et français.

 

Comment vous vous êtes connus ? Votre amour était du premier regard ? Un coup de foudre ? 

 

- Joachim et moi sommes rencontrés dans le cadre du travail, ça a été un coup de foudre réciproque, néanmoins nous avons gardé une relation professionnelle. Je n’ai découvert que bien plus tard qu’il était prince, mais il est toujours resté le même.

Nos chemins professionnels se sont séparés et quelques années plus tard, nous nous sommes revus pour écrire ensemble une histoire d’amour.

 

Tous les peuples arabes bénissent votre mariage mais certains Algériens comme beaucoup d'autres ignorent la vérité et croient que Napoléon a conquis l'Algérie. 

- Nous avons reçu de très nombreux messages de félicitation et de soutien d’Algérie et du monde arabe; nous leur en sommes d’ailleurs très reconnaissants et je profite de cet entretien pour les remercier très chaleureusement.

Effectivement, il y a eu des affirmations mensongères accusant Napoléon 1er d’avoir colonisé l’Algérie en 1830 alors qu’il est mort à Sainte-Hélène en 1821. Quant à Napoléon III qui hérite en 1848 d’une situation en Algérie pour laquelle il n’est absolument pas responsable, il n’aura de cesse tout au long de son règne d’impulser une politique d’égalité entre les Français et les Algériens et de mettre en place un Royaume arabe d’Algérie autonome.

Certaines publications font le choix du mensonge historique pour alimenter une polémique entre la France et l’Algérie. Ils instrumentalisent notre histoire d’amour qui est personnelle et qui n’a aucun rapport avec la politique.

 

 

Comme Princess, comptez-vous continuer à exercer une activité professionnelle normale?

 

J’assumerai mon rôle de princesse pleinement. Si cela me permet de continuer mon activité professionnelle actuelle tant mieux, quoi qu’il en soit, c’est mon rôle auprès de mon mari qui prévaut. Je poursuivrai également mon engagement dans mon association culturelle « United Hopes » au services des enfants des milieux défavorisés et du dialogue culturel entre l’Orient et l’Occident.

 

Avez-vous un message à adresser au monde arabe ?

 

Le monde arabe est un réservoir infini de savoirs, de cultures, d’Histoire, de toute cette poésie dont le monde en général a bien besoin. C’est notre responsabilité commune de promouvoir, avant tout, cette immense richesse.

 

------------------

 

 

Son altesse Prince Joachim Murat

 

Nous avons le grand honneur de vous rencontrer ainsi que votre princesse.

Pourriez-vous nous parler de votre grand père et votre lien de famille avec l'empereur? Votre grand père a régné Naples ?

 

Je suis le descendant direct, par les fils aînés, du Maréchal Joachim Murat, Roi de Naples et des Deux Siciles et de son épouse Caroline Bonaparte, sœur de l’Empereur Napoléon 1er. Je suis donc l’arrière-arrière petit neveu de Napoléon et par le jeu des mariages successifs depuis la 1ère génération je suis également cousin de la plupart des familles royales européennes.

 

Certainement, vous êtes très fier d'appartenir à des hommes qui ont marqué le cours de l'histoire. Quelle chance et quel honneur ?

Pourriez-vous nous parler de vos sentiments ?

 

Oui, c’est un très grand honneur et une immense fierté qui s’accompagnent de devoirs. Notamment celui de participer aux cérémonies organisées par les associations historiques ou par l’État. Que ce soit en France pour la mémoire de l’Empire Napoléonien, ou en Italie pour la mémoire de Joachim Murat Roi de Naples. Les passionnés de Napoléon et de sa famille sont présents dans le monde entier, j’essaye d’être disponible le plus possible pour participer à des événements ou à des conférences auxquels je suis invité. J’étais par exemple en février dernier en Russie avec mon cousin le Grand-Duc Georges de Russie pour rendre les hommages militaires aux soldats français et russes morts pendant la campagne de Russie de 1812.

 

Je participe souvent aux événements des autres familles royales européennes, mariages, bals, réceptions, mais aussi, malheureusement, enterrements.

 

Est-ce que les Français connaissent votre histoire ou la nouvelle génération ne lisent plus?

 

Napoléon 1erest le personnage le plus connu de l’Histoire de France. Les français connaissent tous les grands moments de l’Histoire du Premier Empire :Le sacre de l’Empereur à Notre Dame de Paris, la victoire d’Austerlitz, le code civil, Waterloo, l’exil à Sainte Hélène.Tous les livres sur le premier Empire ou sur Napoléon sont des succès de librairie en France. Une des séries qui a eu le plus grand succès à la télévision française était celle sur Napoléon avec Christian Clavier, John Malkovich et Gérard Depardieu. Aujourd’hui ce sont les américains qui préparent une série télévisée sur Bonaparte pour Apple TV et Netflix. Hélas, on connait moins et on apprend moins l’Histoire du deuxième Empire et de Napoléon III.

 

Les différences d’origines et les différences sociales ont-elles été un écueil pour votre mariage?

 

Très franchement à aucun moment. Aujourd’hui tous les héritiers de familles royales, même régnantes comme en Angleterre, en Espagne ou en Suède, font des mariages d’amour entre personnes de cultures et d’origines différentes. Ce qui est le cas pour Yasmine et moi. C’est avant tout une histoire d’amour entre deux personnes.

 

Connaissez-vous l'Algérie? Comptez-vous la visiter après la fin de la pandémie?

 

Malheureusement je n’y suis pas encore allé. L’Algérie est un pays magnifique que je veux visiter depuis longtemps. J’en ai toujours entendu parler dans ma famille où l’amitié profonde entre l’Empereur Napoléon III et l’Emir Abd el-Kader est un souvenir important. J’espère bien pouvoir m’y rendre dès que les conditions sanitaires le permettront.

 

 

Avez-vous le droit d'adhérer à un parti politique ou d'en créer un?

 

Oui, je bénéficie des mêmes droits et des mêmes devoirs que tous les citoyens français. Mais, à ce jour, je ne suis adhérent d’aucun parti politique.

 

Rêvez-vous du retour de la monarchie comme en Angleterre ou bien vous trouvez que la République est un système idéal pour les peuples?

 

Napoléon avait établi un Empire mais sur une constitution Républicaine. Je ne crois pas pour autant que la République soit le modèle unique et idéal pour tous les peuples du monde. En ce qui me concerne, pour la France, je suis favorable à la forme républicaine de gouvernement.

 

Que faites-vous dans la vie?

J’ai représenté de nombreuses années des industries stratégiques françaises à l’International. J’ai d’ailleurs vécu sept ans en Inde comme directeur d’une filiale d’un groupe de hautes technologies français. Aujourd’hui, basé à Paris, je suis directeur dans une société technologique internationale.

 

Quel est votre souhait le plus cher?

 

Construire notre foyer et découvrir l’Algérie avec ma femme, bien sûr. Mais aussi sortir de cette « cancel culture » qui est un acide qui détruit toute relation constructive entre les peuples.

 

Connaissez-vous les familles royales du monde arabe ?

 

J’ai des amitiés sincères et anciennes avec les familles royales du Maroc, d’Egypte, d’Afghanistan et de Lybie. En revanche je n’ai pas encore eu la joie de faire la connaissance des familles royales des pays du Golfe. Le Golfe est une région que je connais, mais où je n’ai malheureusement pas passé assez de temps. J’espère avoir l’occasion d’y retourner pour y découvrir tous les changements et les innovations qui fleurissent dans cette région.