Des chefs d'état africains au Tchad pour un dernier hommage à Déby

Le président nigérien Mohammed Bazoum est arrivé au Tchad. Il assistera à la cérémonie funèbre du maréchal Idriss Déby Itno décédé mardi 19 avril. A la veille de l’inhumation du président tchadien, plusieurs chefs d’état africains sont attendus à N’Djamena la capitale. Le chef de l’Etat guinéen Alpha Condé est déjà sur place.

Prévues aujourd’hui, les funérailles devraient se dérouler en grande pompe, une cérémonie aura lieu Place de la Nation puis à la Grande Mosquée avant que la dépouille mortelle ne soit acheminée à Amdjarass pour son inhumation.

Après Mohamed Bazoum en fin de journée, c’est le président de transition de la République du Mali, Bah Ndaw qui a atterrit sur le sol tchadien.

La mort du président Idriss Déby Itno, au pouvoir depuis 30 ans, ouvre une période d’incertitude pour le Tchad, menacé par la rébellion mais aussi à l’intérieur du régime. Mahamat Idriss Déby, officier militaire de 37 ans et fils du maréchal Déby, est à présent à la tête du gouvernement de transition tchadien après avoir dissout l’assemblée nationale. De nombreux opposants considèrent cette prise de pouvoir comme un coup d’État institutionnel.