Brésil : Quatre ministres de la Santé auditionnés

Au Brésil, la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement Bolsonaro est au centre d’une commission d’enquête du Sénat. On rentre dans le vif du sujet à partir de ce mardi avec l’audition des quatre ministres de la Santé qui se sont succédé depuis le début de la pandémie.

C’est la tension des grands jours à Brasilia. Les ministres de la Santé –  il y en eu 4 en un an –, vont devoir révéler les coulisses de la gestion de cette crise, qui a déjà conduit à la mort de 400.000 personnes et révéler ce que leur disait le président Bolsonaro en privé.

C’est Luiz Henrique Mandetta qui sera le premier à être entendu par les onze sénateurs qui intègrent la commission. Il est devenu un farouche adversaire de Jair Bolsonaro durant la pandémie, et il pourrait faire de nouvelles révélations.

Mais le grand jour sera mercredi prochain, lorsque le général Pazuello sera appelé à la barre. Ce militaire a occupé le poste de ministre de la Santé pendant dix mois. On lui reproche d’avoir retardé l’achat de vaccins et de défendre l’usage de la chloroquine, un médicament antipaludéen qui n’est pas efficace contre le Covid.

Mais le général Pazuello ne veut pas servir de bouc émissaire, car comme il l’a déjà dit lors d’une conférence de presse : «Il y a ceux qui commandent, et ceux qui obéissent». Sous-entendu, celui qui commande, est Jair Bolsonaro.