Pour l'Algérie de demain

Linda Haddad: Je lutte pour créer une école citoyenne qui formera la jeunesse algérienne
Linda Haddad

*J’ai le souhait aujourd’hui d’apporter mon expérience et mon expertise en Enseignement, en Education et Formation française au service de l’Algérie.

*L’école sera citoyenne, elle formera les jeunes à devenir engagés, responsables dans l’exercice démocratique participatifs de l’Algérie de demain.

*L’apport Culturel, de Connaissances et de Compétences sont la clé de l’intelligibilité du monde et favoriseront les relations entre l’Algérie et la France dans un échange constructif, et de renforcement des relations des systèmes éducatifs.

 

 

Paris: Linda HADDAD, 46 ans, une Experte en Pédagogie et en Management Rêve de réaliser un projet scolaire pour les enfants de l’Algérie, une école reposant sur une éducation sensorielle et kinesthésique ouverte sur le monde. Originaire d’Hauteville-Lompnes France, Fille d’immigrés Algériens installés en France en 1954, après avoir fini ses études Economiques Socialesoption Mathématiques et des études universitaires en Sciences Humaines Sociales et notamment en Sciences du Langage et de l’Education à l’Université Lumière LYON2. Elle occupe actuellementla fonction de  Conseillère Principale d'Education au LEGT Auguste et Louis Lumière  à  Lyon 8ème. Référent académique des Arts Plastiques, du Cinéma-Audiovisuel, de la Musique  et du Sport à Haut Niveau à recrutement national en partenariat avecles Clubs Sportifs de la Région.

 

Quel est votre parcours  pour que vous deveniez aujourd’hui une Experte en Pédagogie, Enseignement, Education et Formation ainsi qu’en Management des Etablissements  et des Programmes scolaires?

-Je suis entrée dans la noble institution qu'est l'Education Nationale par la petite porte à l'âge de 19 ans dans un projet de  partenariat avec la Ville de Lyonet l’Université Lumière, où j’ai animéun projet de réconciliation des élèves avec la lecture visant à réduire les inégalités sociales et culturelles. Puis occuper la fonction d’Aide-Educatrice dans un collège classé Zone d’Education Prioritaire à Vénissieux. J’ai ensuite été Professeur de  Français, Anglais et Histoire-Géographie dans le cadre de la Réforme du Voie Professionnelle dans un Centre de Formation par l’Apprentissage des Métiers de Bouche, des Maisons Familiales et Rurales (MF) à Balan.

Éducation en Algérie

Je suis devenueConseillère Principale d’Education (CPE)sur concours externe en 2004 où, j'ai intégré l'Académie d'Aix-Marseille, au Collège International François Auguste Mignet d'Aix-en-Provence. Situé rue Cardinale  dans un bâtiment du XVIIesiècle, Parmi les anciens,  les trois noms qui viennent tout de suite à l’esprit sont Paul Cézanne et Emile Zola qui ont été élèves et Marcel Pagnol qui fut répétiteur.

J’ai été, CPE Lycée Albert Camus de Rillieux-la-Pape, Zone Urbaine Sensible etinscritedans le volet « Dynamique  de  politique de Plan Espoir banlieue », au Collège Aimé Césaire, Ex Les Noirettes de Vaulx-en-Velin en Réseau d’Education Prioritaire (REP +). J’ai occupé la fonction de Préfet des Etudes, de Conseillère Pédagogique et Formatriceà L’Institut National Scientifique des Métiers du Professoratet de l’Education (INSPE) de l’Université Lyon 1.Référenteaussidu Réseau d’Entraide d'Ecoute, d’Appui et d’Accompagnement desParents (REAPP).Ensuite, j’ai bénéficié dans le cadre du Plan Académique de Formation, d’un moduleà la fonction de Personnel de Direction des Etablissements scolaires. Enfin,j’ai intégré dansle réseau AEFE le Collège Lycée-Léon l’Africain du groupe Elbilia de Casablanca au Maroc, dans le cadre d’un détachement académique en relation avec leService de Coopération et d’Action Culturelle situé à Rabat.

 

Quel est votre projet et depuis quand rêvez-vous de le réaliser ?

-Dans l’adolescence déjà, avec ma meilleure amie dont la mère était Directrice de l’Institut Médico-Professionnel (IMPRO) d’Hauteville-Lompnes. Nous nous adonnions à vouloir cŕéer notre école reposant sur une éducation sensorielle et kinesthésique de l’enfant et surtout ouverte sur le monde extérieur.

J’ai le souhait aujourd’hui d’apporter mon expérience et mon expertise en Enseignement, en Education et Formation française au service de l’Algérie en créant des cités scolaires de niveau 1 et niveau 2, c’est-à-dire École Maternelle, Primaire, Collège, Lycée sur le même site géographique qui dispensera un enseignement de qualité et d’excellence avec  label Administration de l’Enseignement Français à l’Etranger -AEFE- ainsi que celui de l’Organisation Scolaire et Universitaire International. Dans un premier temps dans la périphérie d’Alger comme établissement pilote puis nous déployer dans d’autres grandes villes telles que Sétif, Bejaïa, Constantine, Annaba et Oran.

Une École en Algérie

La demande des familles algériennes est forte. L’Algérie est le pays du Maghreb qui compte le moins d’Etablissement AEFE. Les classes dans les établissements sont surchargées malgré des efforts considérables du gouvernement sur le budget de l’Education Nationale. La difficulté de l’Algérie réside socialement sur sa démographie et le fait d’un fort taux de jeunes de moins de 20 ans. C’est un pays que nous pouvons qualifier de jeune. Le groupe permettra de former une Intelligenzia en créant par la suite des concepts de Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles Post Baccalauréat en adéquation avec les besoins sociaux-économiques pour le Développement de l’Algérie qui formeront la société de demain compétitive, riche de savoir-faire et de savoir-être au service d’une Algérie nouvelle et respectueuse d’un Développement Durable.

L’Algérie Start Up Challenge est l’élément déclenchant de la volonté du groupe LINOSA de mettre à profit notre expérience, nos compétences et notre savoir-faire ainsi que notre expertise en management de projets et de programmes scolaires sur le terrain.

 

Vous manque-t-il quelque-chose pour le réaliser ?

Je n’ai toujours pas réuni à ce jour toutes les conditions nécessaires et indispensables à la réalisation de mon projet. Puisque celui-ci ne sera réalisable que dans une démarche collective et coopérative. En revanche pourtout ce qui est dépendant de ma personne, les dés sont joués. J’ai créé à ce jour le Groupe LINOSA, entité d’utilité publique d’expertise et de consultation en Sciences Humaines Sociales et Ingénierie en matière d’Education, de Formation, d’Enseignement et de Culture sur la question des Enjeux Contemporains en Education et Formation  Innovante.Véritable laboratoire scientifique, il est essentiellement constituer de professionnels, de familles ou amis qui me soutiennent dans une dynamique de projet de groupe et quiœuvreront avec moi sur le terrain pour réaliser le nec plus ultra de la pédagogie dans un challenge où chacun pourra donner le meilleur de soi-même. Nous espérons pouvoir vous donner des nouvelles prochainement après que le projet a été proposé aux autorités de tutellecompétentes. Le groupe est actuellement en lien avec M. Kamal Kheffache, Expert Consultant en développement Socio-Economiques et en Ingénierie Pédagogique Innovante à Alger ainsi que moi-même en Expertise d’Enseignement, Pédagogique sur la question des Grands Enjeux Contemporains et de Culture.L’enjeu de la réalisation du projet résidera essentiellement dans le fait d’obtenir des fonds par l’intermédiaire du ALGERIA START UP ainsi que d’autres moyens qui seront mis à notre disposition pour la création  de la FONDATION YAMINA  en hommage à ma défunte mère faute de temps à travailler comme salarié  et éleverses enfantsa appris à lire et à écrire à l’âge de sa retraite avec le GRETA VAL BUGEY LEMAN de Bellegarde-sur-Valserine.

J’espère vivement être retenue  pour l’ALGERIA VENTURE dans le cadre du déploiement de la politique des START UP INNOVATION mis en place par M. Le Président de la République Abdelmajid TEBBOUNE et son gouvernement. Il s’agira pour tous les membres du groupe ainsi que pour moi-même bien plus qu’un challenge, mais d’une véritable aventure et expérience humaine.

 

Quel est l’intérêt de votre Projet pour les enfants de l’Algérie ?

-Ma volonté étant de favoriser l’accès à la connaissance et aux savoirs. Contrairement aux autres pays du Maghreb voisins, l’Algérie ne comptabilise que 2 établissements AEFE. Dans le classement PISA des pays de l’OCDE, l’Algérie peine à occuper une place à la hauteur de son développement économique et socialeC’est pourquoi le groupe LINOSA tient à apporter son soutien aux peuple Algérien ainsi qu’au Président Abdelmajid Tebboune qui a toujours affirmer clairement sa volonté de faire de l’Enseignement sa priorité. L’Algérie est un pays jeune. Le groupe LINOSA est en mesure de déployer une stratégie d’enseignement performante,  innovante et durable  qui  constituera immanquablement un levier et   impulsera considérablement  le niveau de connaissance et de compétences des élèves algériens et ce  progressivement au fil des années  et en développant à la fois les savoir-être ainsi que les savoir-faire de tout les élèvesdans un parcours d’Excellence dont nous seront acteurs et où l’exercice de la citoyenneté sera le maitre mot, et l’école plus inclusive.

Le Projet de l’Etablissement sera essentiellement axé sur une Pédagogie Innovante  avec des  Enseignements de Spécialité au Baccalauréat pour le volet scientifique : Mathématiques Expertes et Complémentaires, sciences et techniques de l’industrie de développement durable (STIDD) afin de pallier à l’insuffisance dénotée par dernier classement PISA des pays de l’OCDE ainsi que les Sciences et Vie de la Terre et les Sciences Physiques mais aussi Les Sciences Economiques et Sociales et L’Histoire Géographie et Sciences Politiques, sciences et techniques de management et de la gestion vecteur de Sociabilisation et de Développement sociaux Economiques.

La Pédagogie sera adaptée dans l’esprit de la Réforme des Lycées  avec le choix des élèves et des familles serontcapitales et décisif. Les jeunes auront l’opportunité au Lycée par exemple de suivre des Enseignements en Cinéma Audiovisuel, Musique et Arts Plastiques afin de préserver la culture Algérienne dans son ensemble. Des conventions seront aussi signées avec des Clubs Sportifs Algérois afin de permettre aux Jeunes de suivre une scolarité d’excellence de pôles ou de sections sportives au sein d’un internat et leur permettront d’accéder au statut de sportif de Haut Niveau et faire rayonner l’Algérie dans le monde du Sport sur la scène Internationale. Elle sera aussi Inclusive en offrant la Scolarité à de Jeunes Malentendants et de passer la Langue des Signes au Baccalauréat. L’école sera citoyenne, elle formera les jeunes à devenir engagés, responsables dans l’exercice démocratique participatifs de l’Algérie de demain.

L’apport Culturel,  de Connaissances  et de Compétences sont la clé de l’intelligibilité du monde et favoriseront les relations entre l’Algérie et la France dans un échange constructif, d’ouverture culturelle et de renforcement des relations des systèmes éducatifs tel que le promeut l’AEFE.