Covid-19 : La Chine à la conquête de l’Afrique

En Afrique, la Chine continue de fournir une aide aux pays pauvres dont les systèmes de santé sont faibles. Ce pays, qui a comme stratégie politique de ne jamais s’immiscer dans les affaires intérieures des nations africaines, est très respecté par les populations locales mais aussi par les gouvernements du continent.

Ce géant asiatique avait, aux premières semaines de la propagation de la pandémie du Coronavirus, ressenti le besoin d’être assisté dans sa lutte contre un ennemi invisible. C’est ainsi que l’Algérie avait envoyé, début février 2020, un don de 500.000 masques, 20.000 lunettes de protection et 300.000 gants pour aider la Chine à faire face à la maladie. Et la Chine n’a pas oublié son allié nord-africain riche en pétrole auquel elle a envoyé du matériel médical destiné à lutter contre la pandémie de Covid-19 en Algérie, quelques semaines plus tard. Une équipe médicale chinoise de 13 spécialistes, des équipements de protection et de dépistage ainsi que des respirateurs sont arrivés à Alger, en provenance de Pékin, un don d’une valeur de 420 000 euros.

Ces experts médicaux sont venus avec plus d’un million de masques de tous types, 50 000 kits de dépistage, des respirateurs artificiels pour les soins intensifs, des gants médicaux, des combinaisons médicales jetables et des comprimés effervescents à base de dioxyde de chlore afin de fournir à certains hôpitaux des équipements adaptés à la situation sanitaire. Cette même politique d’aide a été étendue à d’autres pays africains et les Chinois ont offert 200 000 doses du vaccin produit par la société Sinopharm à la Sierra Leone, pays pauvre d’Afrique de l’Ouest, ou 100 000 doses du vaccin à la Tunisie.