Samir Ghanem... une étoile brillante dans le ciel de l'art égyptien

Il a plus de 150 films et 60 séries dans son répertoire

Le CaireIl était l'une des étoiles les plus brillantes du théâtre et du cinéma égyptiens. Il a à son actif plus de 150 films, 60 séries et 40 pièces de théâtre, en plus des poèmes, des séries radiophoniques et des dessins animés. Tous ceux qui aiment la comédie égyptienne depuis les années soixante-dix du siècle dernier le connaissent sous le nom de Samir Ghanem.

Ses débuts

Il est né le 15 novembre 1937 dans le gouvernorat d'Assiout, en Haute-Égypte.Il a étudié à l’Académie de police, jusqu'à ce qu'il ait épuisé ses dernières cartouches, puis a déménagé à Alexandrie où il s’est fait enrôler à l’Institut d’agriculture et en est sorti diplômé.

Au cours de ses études, il rejoint le groupe artistique et fait la connaissance de Wahid Seif et Adel Nassif et donne plusieurs spectacles musicaux au théâtre universitaire. Avec les artistes invités Ahmed et George Sidhom, il forme le groupe«Triodes lumières du théâtre». Mais la star de la troupe a brillé après la représentation de la pièce«Cuisine des anges», mise en scène par feu Hassan Abdel Salam, en 1964. Cependant, il s'est séparé de ses compagnons au début des années soixante-dix et est allé avec George Sidhom pour d’autres horizons.

Il a travaillé avec Sidhomdans leur dernière œuvre théâtrale«Bienvenue docteur», en 1981.

Il a épousé une Somalienne mais s’est séparé d'elle après un an de mariage pour épouser l'actrice Dalal Abdel Aziz en 1984.

Il a deux filles, Donia et Amal (surnommée Emy).

Infidélité et histoire

Il a déclaré dans l'une de ses interviews qu'il avait trahi sa femme Dalal plus d'une fois alors qu’ils étaient fiancés. Il a interprété de nombreuses chansons dans des séries et des films, comme son chant dans le film «La démission de Jaber» et la série «Captain Judah».

Il a présenté de nombreux programmes télé, dont«Point final» et «Une heure avec».

En 1982, Sayed Ghanem (le frère de Samir et le gérant de sa société) est décédé, et Samir fut plongé dans la dépression et a décidé par la suite de changer de style de travail, et c'était la raison de la séparation artistique entre Samir Ghanem et George Sidhom.

Ses films, «Prenez garde de Zouzou» et «Les coupables» figurent dans la liste des 100 meilleurs films de l'histoire du cinéma égyptien.

 

 

Théâtre

 

Il a joué de petits rôles dans plusieurs pièces de théâtre, telles que«Qui est le mari de qui» et «Braghith», et il a également joué des premiers rôles dans de nombreuses pièces, notamment:

La pièce«L’héritage du grand-père» avec Hassan Mustafa et Al Dhif Ahmed en 1965.

La pièce«L'Hôtel des travaux forcés» aux côtés de George Sidhom, mise en scène par Nour El-Demerdash en 1969.

La pièce «Tout le monde a son diable» aux côtés de Hela Fakher et George Sidhom en 1970.

La pièce de théâtre«L'homme qui a marié sa femme» mise en scène par Al Dhif Ahmed en 1970.

La pièce «Julio et Romiette» avec Boussi 1973.

La pièce «Pour une poignée de femmes» avec Ahmed Ratib et Najah Al-Mouji 1974.

La pièce « Zone interdite» réalisée par Chaker Khoudhair en 1975.                          

À la fin des années soixante-dix et au début des années quatre-vingt, il interprète avec George Sidhom les deux pièces les plus importantes de leur histoire commune, à savoir«Les mariés» en 1978 et «Bienvenue docteur» en 1981.

La pièce «Le piège du bonheur conjugal Marital» avec son épouse Dalal Abdel Aziz en 1980.

La pièce «Le caché» avec Talaat Zakaria en 1991.

La pièce«Un contrat d’un million de dollars» avec Sawsan Badr et Azza Kamal en 1992.

Au cinéma

En plus de son travail au théâtre, Ghanem a commencé son voyage dans le cinéma et l’univers des films depuis les années soixante de la dernière décennie, où il a interprété la plupart des petits rôles avec la Troupe des trois lumières, comme le film«Les farfelus» en 1965.

La même année, il participe au film«Les trois aventuriers» avec un petit rôle qui lui ouvre la voie à d’autres petits rôles. Puis il participe à de nombreux films :

En 1974, il joue dans le film«Les girons chauds», aux côtés de ZubeidaTharwat et Samir Sabry.

En 1975, il a joué dans le film«Une fille nommée Mahmoud?» aux côtés de Suhair Ramzi et Hala Fakher.

En 1976, il a joué dans le film«Quand le corps chute» aux côtés de Mahmoud Yassin et Nahed Sharif.

En 1977, il a joué le rôle de Salah dans le film«La douce fille monteuse» aux côtés de Mahmoud Abdel Aziz et Saied Saleh.

En 1978, il a présenté le rôle d'Ezzat dans le rôle principal dans le film«Certains vont à l’officier du mariage deux fois», aux côtés d'Adel Imam et Nour Al-Sharif.

En 1983, Il a joué le rôle de Thabet dans le film «Ils volent des lapins» aux côtés de Lebleba et Yahya Al-Fakharany.

En 1984, il a joué dans le film comique«Le tireur d’élite», écrit et réalisé par Yassin Ismail Yassin.

En 1984, il a joué le rôle de Fathy dans le film comique«Tout est dans l’ordre» réalisé par Ahmed Charout.

Il a aussi présenté la varié « FawazeerFattouta » (Informations générales) présenté avec Sahar Rami en 1984.

Il a continué son voyage dans les années 90 avec des rôles plus comiques où il a participé à six films, dont le premier était le rôle de Rustom dans le film de comédie policière«Tuez ma femme, et vous avez mes salutations» avec Youssef Daoud et Ashraf Abdel-Baqi.

Saied Saleh et Younes Chalaby ont partagé avec lui la vedette dans le film de comédie policière«Les trois idiots».

 

Au petit écran

 

Les feuilletons où il a joué, étaient dominé par le personnage comique, et avec l'entrée du nouveau millénaire, il se concentra davantage sur les séries et ses contributions ont eu une part dans l'enrichissement de l'art égyptien, et nous en mentionnons les plus importantes d'entre eux:

La série«Comment perdre un million de livres» aux côtés d'Adel Imam et Hassan Hosni en 1978.

Il a joué avec Safaa Abu Al-Saoud et George Sidhom à la série«Des invités très dérangeants» en 1979.

Au cours des années quatre-vingt du siècle dernier, il a participé à la série: «La vedette du Championnat», «Le chasseur et l’amour», «un homme très honorable», «Laissez-moi vivre», «La recherche du bonheur», «CaptainJudah », et « Moi et toi et le temps est encore long».

En 1992, il a joué le rôle de Chahrayar dans «Mille et une nuits».

En 2000, il participe à la série«Le chat, la souris et les cinq étoiles».

Il a participé à la série«Oubliez ce qui est passé oh Farhat» en 2002.

Il a interprété en voix-off un rôle dans la série animée «La famille de monsieur Amine» aux côtés de son épouse Dalal Abdel Aziz et de ses deux filles, Donia et Emy, en 2005.

En 2012, il a joué avec Yousra et Saba Mubarak dans la série «Cherbet Luz» et a joué à la même année dans la série «Les chauves souris».