Mali : Assimi Goïta échappe à un assassinat

Le Mali a frôlé le pire. Son Président, le colonel Assimi Goïta, a échappé de justesse à une tentative d’assassinat au couteau, hier mardi, à la Grande Mosquée de Bamako.

Ce jour de fête a failli être transformé en une journée de deuil au Mali. En effet, ce mardi matin, en pleine célébration de l’Aïd el-Kébir, le Président malien, le colonel Assimi Goïta a été visé par une attaque au couteau menée par deux personnes, à la grande Mosquée de Bamako. L’irréparable a failli se produire après la prière, au moment où l’imam se dirigeait vers la sortie de la mosquée pour effectuer le rituel de l’immolation du mouton.

«C’est après la prière et le sermon de l’imam, au moment où l’imam devait aller immoler son mouton, que le jeune a tenté de poignarder Assimi (Goïta) de dos, mais c’est une autre personne qui a été blessée», a confié, le régisseur de la Mosquée, Latus Tourè.

Même son de cloche chez le ministre malien des Affaires religieuses, Mamadou Koné également présent sur les lieux au moment des faits : «Un homme a tenté, tout de suite dans la Grande Mosquée de Bamako, de tuer le Président de la transition avec un couteau», a-t-il déclaré, avant d’ajouter que l’agresseur «a été bien maîtrisé».

Selon les services de sécurité du chef de l’État malien, qui rassurent que «le Président est sain et sauf», il s’agit ni plus ni moins d’une tentative d’assassinat du colonel Assimi Goïta. «Nous sommes en train de mener l’enquête. Au moins une personne a tenté de l’attaquer avec un couteau, à la Grande Mosquée de Bamako, ce jour», ont-ils assuré. L’enquête pourra certainement apporter la lumière sur cette affaire.