Soudan : Difficile de célébrer l’Aïd

Au Soudan, le prix des produits quotidiens a augmenté de plus de 400 % en un an, selon les chiffres du gouvernement. Le taux d’inflation s’aggrave chaque mois un peu plus et les Soudanais voient d’un mauvais œil la série de réformes d’austérité mises en place par les autorités de transition pour rentrer dans les clous fixés par le Fonds monétaire international (FMI).

Après 30 ans de mauvaise gestion et de sanctions américaines sous le règne d'Omar el-Béchir, renversé en avril 2019, le Soudan est toujours plongé dans une crise économique profonde que le gouvernement a promis de juguler. À la veille de l’Aïd al Kabir, les Soudanais sont exaspérés.

Ahmed Abdallah a fait ses derniers achats, avant de célébrer cette fête en famille. Il vient d’acheter un mouton, mais n’a jamais payé aussi cher : «Les prix ont explosé, c’est fou. Ce mouton-là m’a coûté plus de 100 euros. Avant, c’était quatre fois moins cher. Ce qui a augmenté, c’est le fourrage pour les animaux. Puis, il y a le prix de l’essence qui rend le transport du bétail extrêmement cher. La situation économique est vraiment difficile».