Liban : 29 morts dans une explosion

Au moins 28 personnes ont été tuées et des dizaines blessées par l'explosion dans la nuit d'une citerne d'essence dans un village du nord du Liban, où des habitants tentaient de s'approvisionner en carburant, en pénurie dans un pays en plein effondrement. L'armée a indiqué dans un communiqué hier dimanche, qu'une citerne de carburant qu'elle «avait confisquée pour distribuer (son contenu) aux citoyens» avait explosé peu avant 02H00 locales (23H00 GMT) dans la région du Akkar, dans l'extrême nord du pays, faisant état de militaires parmi les dizaines de blessés.

L'explosion, qui avive le souvenir de celle du port de Beyrouth le 4 août 2020 (plus de 200 morts), intervient alors que l'armée s'était déployée samedi dans des stations-service pour y stopper le stockage de carburant à des fins spéculatives, après la récente annonce par la Banque centrale d'une levée des subventions sur les carburants.

Selon le ministère de la Santé, l'explosion a fait 28 morts. Parmi les victimes figurent des civils qui attendaient de pouvoir s'approvisionner en essence. L'explosion aurait eu lieu, selon l'Agence nationale d'information (ANI), après des bagarres entre des habitants qui s'étaient attroupés pour se procurer de l'essence.