Algérie : Les regrets de Djamel Belmadi

Après sa large victoire sur le Djibouti (8-0), il y a quelques jours, dans le cadre de la 1ère journée de la Coupe du monde 2022 à Blida, l’Algérie s’est fait accrocher par le Burkina Faso (1-1, 2ème j.). Un match nul qui n’a pas été du goût du sélectionneur algérien, Djamel Belmadi, qui s’est confié à la Fédération algérienne de football (FAF).

Championne d’Afrique en titre, la sélection algérienne a enchaîné son 29ème match sans défaite face au Burkina Faso (1-1), hier soir, lors de la 2ème journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, au Grand stade de Marrakech au Maroc. L’Algérie se rapproche tout doucement du record du monde détenu, cette semaine, par l’Italie qui a atteint les 36 matchs sans défaite. Si l’Algérie garde toujours la tête du groupe A en faveur du goal-average avec 4 points+8, devant son adversaire d’hier, le Burkina Faso (2ème, 4 pts+2), Djamel Belmadi souhaitait les trois points de la victoire.

«On est tellement habitués à aller en conquérant, avec cette idée de l’emporter, de prendre les 3 points, même à l’extérieur. C’était l’objectif encore pour ce match-là. On a réalisé une première période accomplie, à sens unique où l’on aurait dû peut-être tuer le match. On a eu les situations pour mener 2 ou 3-0, chose qu’on n’a pas faite. On n’a pas été assez chirurgical, pas assez tueur. En seconde période, on a mal démarré», a analysé sélectionneur algérien Djamel Belmadi, qui s’est exprimé au micro de la Fédération algérienne de football (FAF).