Afrique : Plus de peur que de mal !

Le nombre de cas de Covid-19 a sensiblement baissé, cette semaine, en Afrique, cependant le rythme de décélération est plus lent que celui des vagues précédentes suite à l’impact de variants plus transmissible. C’est ce que révèle l’Organisation mondiale de la Santé (OMS Afrique), dans son rapport hebdomadaire.

D’après l’agence Onusienne pour la Santé, au 5 septembre, plus de 165.000 cas ont été recensés sur le continent en l’espace d’une semaine, soit 23% de moins que la semaine précédente, mais ce qui reste bien plus que le nombre d’infections hebdomadaires enregistrées lors du pic de la première vague. «Le nombre de cas hebdomadaires de Covid-19 en Afrique a baissé de plus de 20%, soit la plus forte baisse en une semaine en l’espace de deux mois, alors que l’on assiste à un ralentissement de la troisième vague de la pandémie», annonce-t-elle.

Depuis le mois de juin, le continent africain fait face à la troisième vague du Coronavirus, avec au passage, l’apparition du variant Delta dans 31 pays. Face à cette situation, l’OMS fait remarquer que «si le nombre de cas de Covid-19 a considérablement diminué, il est frustrant de constater que le ralentissement de la maladie est très lent à cause des effets persistants du variant Delta, qui présente un taux de transmissibilité plus élevé», a indiqué la Dre Matshidiso Moeti, Directrice régionale de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour l’Afrique, lors d’une conférence de presse virtuelle animée hier, par le Groupe APO.