Autriche : Confinement des non-vaccinées

C’est l’une des premières fois qu’un gouvernement prend une mesure de différenciation entre les personnes vaccinées et celles qui refusent l’injection des sérums.

Le gouvernement autrichien a annoncé, hier dimanche, l’entrée en confinement de la population non vaccinée du pays qui a enregistré une augmentation sans précédent des infections depuis le début de la pandémie ces derniers jours.

Les autorités sanitaires du pays ont notifié 11 552 nouvelles infections et 17 décès, portant le total avec 959 000 cas de contamination et 11 600 morts. Cette mesure a été annoncée par le chancelier, Alexander Schallenberg, après une réunion avec les gouverneurs des neuf provinces du pays.

La mesure qui doit être officialisée dans la soirée par le parlement prendra effet à partir de minuit, selon la radio-télévision publique autrichienne ORF et devrait s’appliquer jusqu’au 24 novembre.

Le chancelier a fait valoir que la décision «n’a pas été prise à la légère» et vise à interrompre le «cercle vicieux» dans lequel, selon lui, la population est piégée après avoir enregistré une baisse du taux de vaccinations et qu’elle est désormais à «vitesse incroyablement basse».