Cacao : Comment remonter les prix ?

Il n'y aura pas de cacao durable sans prix honorable pour les planteurs. Faire remonter les prix qui peinent à passer la barre des 2 500 dollars la tonne depuis cinq ans, c'est évidemment ce que réclament les cacaoculteurs. Le sujet est aujourd’hui sur la table des grandes discussions internationales de la filière cacao.

Comme le dit Aly Touré, porte-parole des pays producteurs de cacao, la question du prix est aujourd’hui incontournable. «Sur 100 milliards de dollars que génère la filière cacao dans la chaîne de valeur mondiale, les producteurs n’ont que 3%», dit-il.

En 40 ans le cacao a perdu les trois quarts de sa valeur. Il y a donc urgence à trouver des solutions afin que les cacaoculteurs vivent mieux. Au-delà des mécanismes locaux de compensation des prix, qui ont montré leur limite, la solution est d’agir d’abord sur les prix internationaux, explique Michel Arrion, directeur exécutif de l’Organisation internationale du cacao.

«Si on veut un impact sur les prix internationaux, il faut à la fois stabiliser la production et augmenter la consommation. Jusqu’à présent, c’était un peu un dialogue de sourds. Les uns disaient «vous devez produire moins», les autres disaient «vous devez consommer plus». Oui, mais il faut faire les deux en même temps et à la fois».