Sahel : La France accusée d’armer des groupes terroristes

La question de savoir si la France est en train d’armer des groupes terroristes dans le cordon du Sahel se pose avec acuité, compte tenu des récents développements, au Mali et au Burkina Faso, où un convoi de l’armée française, ayant quitté la Côte d’Ivoire pour rallier le Niger, a été bloqué par des manifestants.

Le blocage, au Burkina Faso, d’un convoi de l’armée française en provenance de la Côte d’Ivoire, et qui devait se rendre au Niger, a soulevé une nouvelle fois la question du soutien français aux groupes terroristes. Hier lundi, le convoi, qui est entré en territoire burkinabè depuis mardi dernier, est toujours bloqué par des manifestants, à l’Est de Ouagadougou, la capitale du Faso.

Le convoi a été bloqué par des milliers de manifestants, depuis jeudi, à l’entrée de la ville de Kaya, à 100 km au Nord de Ouagadougou. C’est par la suite que le convoi a été obligé de faire demi-tour, pour prendre une autre direction. Parti vers la ville de Fada N’Gourma, à l’Est, il sera à nouveau bloqué par des manifestants dans le village de Loango, souligne l’agence.