Allemagne : Vacciner, guérir, ou mourir

L'Allemagne enregistre chaque jour depuis deux semaines de nouveaux records de contamination. De nombreux hôpitaux sont débordés. Angela Merkel et son tonitruant ministre de la Santé Jens Spahn tirent la sonnette d’alarme.

«Les restrictions actuelles ne sont pas suffisantes. La situation actuelle est hautement dramatique et dépasse tout ce que nous avons pu connaître depuis le début de la pandémie». Rapportés par la presse allemande, les propos d’Angela Merkel durant une réunion des instances dirigeantes du parti chrétien-démocrate ce lundi matin sont alarmistes.

Lors d'une conférence de presse ce lundi, le ministre de la Santé Jens Spahn a eu recours à une formule choc pour résumer la situation actuelle et ses inquiétudes pour les semaines à venir : «Il est probable qu’à la fin de cet hiver, presque tout le monde sera ou vacciné ou guéri ou mort. Cela est très probable avec le variant Delta et c’est pourquoi nous plaidons pour la vaccination».