Biélorussie : Une menace pour l’Union Européenne

Sanctions, aide humanitaire, pressions diplomatiques et soutien au retour des migrants dans leurs pays d'origine :l'UE a annoncé ce mardi plusieurs mesures face à l'acheminement de migrants à ses frontières, orchestré selon les Occidentaux par la Biélorussie.

L'Europe victime d'une tentative de déstabilisation de la part du régime biélorusse. Les membres européens et américain du Conseil de sécurité de l'ONU l'avaient affirmé à l'issue d'une réunion d'urgence il y a dix jours. Hier mardi, devant le Parlement européen à Strasbourg, Ursula von der Leyen l'a répété : «l'Europe n'est pas confrontée à une crise migratoire, mais à une tentative de déstabilisation par un régime totalitaire non reconnu par l'UE». Et pour la présidente de la Commission européenne, «c'est toute l'Union qui est défiée ». « Nous ne pouvons pas admettre cette tentative d'intimidation», a renchéri le président du Conseil Charles Michel.

«La stratégie du régime biélorusse repose sur la complicité des voyagistes et de leurs intermédiaires. Il existe des agences de voyages spécialisées qui proposent des offres tout compris : visa, billet d'avion, hôtel et de manière assez cynique taxis et bus jusqu'à la frontière», a encore expliqué Ursula von der Leyen.