Chine – Etats-Unis : Le quantique, nerf des guerres de demain ?

Les États-Unis ont ajouté mercredi dernier, huit sociétés chinoises spécialisées dans les technologies quantiques sur leur liste noire. Ils affirment que ces entreprises posaient un danger pour la «sécurité nationale» américaine, car ce domaine de la science et de l'ingénierie est devenu un enjeu majeur de l’armée du futur.

Après la bataille des smartphones, celle de la 5G, les États-Unis ont décidé de s'attaquer aux technologies quantiques «made in China». Washington a inscrit sur sa liste noire, huit entreprises chinoises travaillant dans le domaine du quantique.

Cette interdiction de faire des affaires avec ces sociétés vise à contrer les «efforts de modernisation de l'armée chinoise» qui reposeraient en partie sur le développement des technologies quantiques, a assuré le département américain du Commerce.

Le quantique comme arme des soldats du futur ? La défense n'est généralement pas la première application à laquelle on pense en évoquant cette technologie souvent associée au développement des ordinateurs quantiques. La mise au point de ces machines à calculer fait couler beaucoup d'encre : elles seraient capables de réaliser en quelques minutes des opérations trop complexes pour les plus puissants des ordinateurs actuels.