Omicron : Un variant très dangereux

Alors que les vols en provenance et à destination de l'Afrique australe ont été suspendus, déjà plusieurs cas de ce nouveau variant ont été détectés en Europe.

Deux cas identifiés en Grande-Bretagne après un premier en Belgique, un cas suspecté en Allemagne, une soixantaine de passagers sous surveillance à leur arrivée à Amsterdam en provenance d'Afrique du Sud : l'inquiétude croissait hier samedi, en Europe envers le nouveau variant Omicron du coronavirus, et le monde continuait sa mise à l'isolement de l'Afrique australe. «Deux cas de Covid-19 comprenant des mutations compatibles avec B.1.1.529 ont été identifiés au Royaume-Uni» a annoncé le ministère britannique de la Santé, précisant que ces «deux cas britanniques du variant Omicron» étaient liés et avaient été identifiés après «un voyage en Afrique australe», où le variant a été la première fois identifié cette semaine.

L'Allemagne a elle annoncé un premier cas suspect, celui d'un passager arrivé à l'aéroport de Francfort en provenance d'Afrique du Sud. «Le variant Omicron est, selon toute vraisemblance, déjà présent en Allemagne», a tweeté le ministre régional des Affaires sociales, Kai Klose. L'analyse complète des résultats est attendue dans les prochains jours. Vendredi, après un premier cas détecté en Belgique chez une jeune femme arrivée d'Egypte via la Turquie, l'agence de santé de l'Union européenne avait renforcé l'inquiétude en soulignant que ce nouveau variant B.1.1.529 représentait un risque «élevé à très élevé» pour l'Europe.