Tunisie : Le pic épidémique se fait attendre

«La vague du variant Omicron touche bientôt à sa fin !» » C’est ce qu’affirmait Hechmi Louzir, il y a une dizaine de jours, le directeur de l’Institut Pasteur et président de la commission de la campagne nationale de vaccination contre le Covid-19.

Avant lui, le membre du comité scientifique de lutte contre le coronavirus, Amin Selim, affirmait pour sa part, que le pic de la cinquième vague de la propagation de l’Omicron sera enregistré d’ici 10 à 15 jours, soit à la fin du mois de ce mois de janvier.

Qui croire alors lorsqu’on entend le ministre de la Santé, Ali Mrabet affirmer, hier mercredi, sur les ondes d’une radio locale, que la Tunisie n’a pas encore atteint le pic de contamination de la vague actuelle. Et dire que le Comité scientifique se base sur des données scientifiques !

En se basant sur les chiffres relatifs au nombre de décès et de nouvelles contaminations, ceux-ci ne baissent pas. Le ministère de la Santé a annoncé, dans son bulletin d’aujourd’hui que 17 décès et 9706 contaminations ont été enregistrés à la date du 24 janvier soit un taux de positivité de 31,87%.

Notons également que le Comité scientifique de lutte contre la propagation du Coronavirus a tenu, hier, sa réunion périodique, en marge de laquelle il a proposé de maintenir et prolonger les mesures préventives annoncées le 13 janvier, pendant une période de deux semaines dont le couvre-feu.