FMI : Horizon sombre pour l’économie mondiale

L'économie mondiale devrait croître de 4,4% en 2022, selon le Fonds monétaire international. Un ralentissement dû notamment au nouveau variant du coronavirus, Omicron. L'inflation et le relèvement des taux d'intérêt assombrissent également l'horizon économique en ce début d'année.

La croissance du PIB mondial devrait atteindre 4,4% en 2022, selon le Fonds monétaire international. C'est nettement moins que ce que prévoyait l'institution de Washington en octobre. Un ralentissement de l'économie mondiale dû à de nombreux facteurs, parmi lesquels le nouveau variant du coronavirus, Omicron. L'inflation, mais aussi le relèvement des taux d'intérêt sont autant de nuages qui assombrissent, selon le FMI, l'horizon pour l’économie mondiale en ce début d'année.

Ce ralentissement de la croissance mondiale est essentiellement dû à une reprise moins robuste aux États-Unis et en Chine. «Cela plombe la reprise économique partout ailleurs, aussi bien dans les pays avancés que dans les pays en développement», estime Jean-Paul Pollin, professeur à l'université d'Orléans, membre du Cercle des économistes.

Dans le cas américain, l’inflation beaucoup plus élevée qu’anticipée et la persistance des problèmes d’approvisionnement plombent le redémarrage de l’économie. Mais il y a aussi ce risque lié au plan du président américain, Joe Biden, rappelle Jean-Paul Pollin : «Il s’agit de ce plan social et écologique de l’ordre de presque 1 800 milliards de dollars. Ce plan va se trouver bloqué. En même temps, la Fed, la banque centrale américaine, devra relever graduellement ses taux d’intérêt. Nous aurons en conséquence une double restriction : celle sur la politique budgétaire, mais aussi une restriction de la part de la politique monétaire». Et cela pourrait ralentir la reprise.