Maroc : Les différents aspects du soufisme

«Le soufisme, un patrimoine mondial de l’humanité» a été le thème d’une conférence animée, hier soir à la Villa des arts de Rabat, par le professeur et anthropologue Faouzi Skali.

Cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre du cycle de conférences ayant pour but d’aborder la présence du soufisme sous différents aspects, s’assigne comme objectif de prêter attention au caractère «vivant» du patrimoine culturel et spirituel du soufisme, qui ne cesse de se renouveler à travers ses déclinaisons artistiques, philosophiques, littéraires et poétiques.

Dans ce sens, M. Skali a mis en évidence le concept du soufisme qui constitue en soi une culture globale, une philosophie de la vie, une façon d'être et d'avoir une relation avec le monde, une élévation spirituelle, ainsi qu’une manière de vivre la paix avec soi-même.

Il a souligné la dimension patrimoniale du soufisme, qui se manifeste notamment à travers un certain nombre d'expressions culturelles produites, constituant une riche mémoire de l'histoire du soufisme.

«La thématique de cette rencontre est dédiée au patrimoine culturel du soufisme, un aspect extrêmement intéressant et un enjeu culturel fondamental pour notre époque, car si le soufisme est une spiritualité, il est aussi la production d’un certain nombre d’expressions culturelles qui peuvent être littéraires, poétiques ou linguistiques», a-t-il indiqué.

A cet égard, M. Skali a rendu hommage aux grands maîtres du soufisme à l’instar d’Ibn Arabi et Jalal Din Rumi, tout en passant en revue un certain nombre de leurs grands livres qui constituent l’épine dorsale de ce courant spirituel, dont «Le livre des dedans» de Rumi, traduit par Eva De Vitray.

«C’est un livre hors du temps, qui parle de l’humain et de sa quête du sens», a-t-il exprimé, soulignant la particularité du soufisme qui réside dans son caractère éternel, qui le rend valable pour tout temps et universellement.

Evoquant la mémoire historique et culturelle du soufisme au Maroc, le spécialiste a mis l’accent sur la nécessité de la transmettre aux générations futures, dans le but de permettre à chacun de retrouver les valeurs du soufisme dans tous les aspects de la vie, en l'occurrence la vie familiale et professionnelle.