Ouagadougou : 29e édition du festival Jazz

«Jazz, paix et cohésion sociale». C’est sous ce thème que se tiendra la 29e édition du festival Jazz à Ouaga. C’est le comité d’organisation qui l’a annoncé au cours d’une rencontre avec la presse. Selon le président du festival, Abdoulaye Diallo, pendant dix jours, des artistes de renommée internationale se succéderont sur les différentes scènes du festival. Ceci, pour des soirées en sonorités blues et jazz. Les prestations se dérouleront dans la cour du Fespaco, à l’Institut français et à Sonia Hôtel. Des artistes comme Bombino du Niger, Tim Winsey du Burkina, Trio Mike Abe de la Côte d’Ivoire, Florence Chitacumbi de Suisse, Afia Mala du Togo sont annoncés.

Pour cette édition, le village du festival sera de la partie. Il sera installé à la place de la révolution. Selon le président, au village du festival Jazz à Ouaga, le public n’est pas seulement que spectateur. Il est acteur de cette belle aventure musicale en venant nombreux. Le village sera donc le cœur battant du festival. Abdoulaye Diallo a poursuivi en expliquant que l’objectif même du festival, c’est de célébrer le Jazz comme un symbole mondial de paix et de dialogue entre toutes les cultures. Ceci parce que selon lui, les vertus de cette musique sont force de paix, de dialogue et de coopération renforcées entre les peuples.

Au cours du festival Jazz à Ouaga, le comité d’organisation a révélé qu’il y aura la 2e édition de la caravane musicale de la paix au Sahel. Le Jazz veut redonner le sourire aux déplacés internes. Au programme, il y aura des animations culturelles, des émissions radiophoniques, des sensibilisations, des visites aux autorités administratives, coutumières et religieuses.