Maroc : La CAF répond à Al Ahly

La Confédération africaine de football (CAF) a annoncé que la finale de la Ligue des champions africaine se jouera au Maroc le 30 mai prochain. Cette décision a suscité l’indignation d’Al Ahly, qui y voit un avantage en faveur du Wydad Casablanca, son probable adversaire pour la couronne continentale (Al Ahly a battu l’ES Sétif 4-0 en demi-finale aller, tandis que le WAC s’est imposé 3-1 sur le terrain de Petro Atletico). La CAF a répondu au double tenant du titre à travers un communiqué diffusé ce jeudi dans la soirée… en rejetant la faute, sur l’ancienne direction, qui a abandonné la formule des finales aller-retour !

«La CAF apprécie et comprend pleinement les plaintes et les préoccupations soulevées par Al Ahly SC et la Fédération égyptienne et s’engage à respecter les principes d’équité, de justice et d’égalité de tous les clubs et associations membres. Cependant, la CAF était obligée d’adhérer et de mettre en œuvre la décision qui avait été prise par la précédente direction de la CAF en juillet 2019, à savoir que la finale de la TotalEnergies Champions League serait une finale en un seul match plutôt que la finale habituelle en deux manches à domicile et à l’extérieur», explique le communiqué. «En outre, la CAF est également liée par les règles de la CAF et de la FIFA qui ne permettent pas de modifier les règles de la compétition une fois que celle-ci a commencé».