Maroc : Premier cas de variole du singe

Un premier cas positif de variole du singe a été enregistré au Maroc, hier jeudi. Le ministère marocain de la Santé a indiqué qu’il s’agit d’un cas venu d’un pays européen.

Monkeypox a fait son entrée au Maroc, avec un premier cas signalé ce jour. «Dans le cadre du dispositif national de vigilance et de surveillance épidémiologique, et en application de sa politique de communication, le ministère de la Santé et de la Protection sociale annonce à la connaissance de l’opinion publique que, le jeudi 2 juin 2022, le premier cas confirmé de Monkeypox a été enregistré», indiquent les autorités sanitaires royales.

Le communiqué du département sanitaire précise que l’état de santé du patient est stable et n’est pas préoccupant, ajoutant qu’il reçoit actuellement les soins de santé nécessaires et est pris en charge conformément aux procédures sanitaires approuvées. «Le ministère de la Santé et de la Protection sociale continuera à communiquer avec l’opinion publique nationale, et à l’informer de toutes les évolutions, comme il le fait depuis le début de cette alerte sanitaire mondiale», poursuit le communiqué.

Afin d’éviter une propagation rapide de la maladie dans le royaume chérifien, tous les cas contacts de cette personne diagnostiquée positive ont été mis sous surveillance, même si ces personnes ne présentent aucun symptôme pour le moment. A noter que le Maroc a mis en place un plan national de surveillance et de riposte contre la variole du singe, qui stipule que toute personne présentant une éruption cutanée, vésiculeuse ou vésiculo-pustuleuse, avec fièvre supérieure à 38°C est qualifiée de cas probable.