Plus d'un millier de morts après un séisme dans le sud-est de l'Afghanistan

Selon un haut responsable régional, au moins un millier de personnes ont été tuées lors d'un séisme de magnitude 6,1 qui a frappé le sud-est de l'Afghanistan dans la nuit de mardi à mercredi. Des équipes de l'ONU et de ses partenaires humanitaires sont en train d'être déployées pour porter secours aux rescapés.

Le bilan du puissant séisme qui a frappé le sud-est de l'Afghanistan dans la nuit du mardi 21 au mercredi 22 juin s'élève désormais à au moins un millier de morts, selon un haut responsable d'une des provinces les plus affectées.

«Le bilan a atteint les 1 000 morts et ce chiffre augmente. Les gens creusent tombe après tombe», a déclaré le chef du service de l'Information et de la Culture de la province de Paktika, Mohammad Amin Huzaifa, dans un message à la presse.

L'ONU et ses partenaires humanitaires ont commencé à déployer mercredi leurs équipes pour fournir des abris et des soins d'urgence aux populations touchées.

«Compte tenu des pluies abondantes et du froid, inhabituels en cette saison, les abris d'urgence sont une priorité immédiate», a indiqué le Bureau de coordination des Affaires humanitaires de l'ONU. Les rescapés ont également besoin dans l'immédiat de soins d'urgence, d'aide alimentaire et non alimentaire et d'une assistance en services d'eau, hygiène et assainissement.

Le séisme est survenu à une profondeur de 10 km vers 1 h 30 mercredi (21 h GMT mardi), tout près de la frontière avec le Pakistan, selon l'institut sismologique américain (USGS).

Une deuxième secousse de magnitude 4,5 a frappé quasiment au même endroit à la même heure, selon l'USGS.

Il s'agit du séisme le plus meurtrier en Afghanistan depuis 2002. Selon le centre américain d'études géologiques (USGS), son épicentre se situait à 46 kilomètres de la ville de Khost, dans le sud-est du pays, à une profondeur de 10 kilomètres.

Les secousses ont été ressenties par environ 119 millions de personnes au Pakistan, en Afghanistan et en Inde, a indiqué le Centre sismologique méditerranéen européen (CSME).