France: Augmentation du nombre de cas de variole du singe

Alors que l’épidémie de Covid-19 repart en flèche dans plusieurs régions du monde, les chiffres de la variole du singe sont également à la hausse, notamment en France.

La variole du singe continue de se propager petit à petit sur la planète, tout comme en France. Selon les derniers chiffres publiés par les autorités sanitaires de ce pays, 330 cas ont été confirmés sur le territoire français. Et pour la première fois, c’est une Française qui a été testée positive au virus de la variole du singe. Jusqu’à maintenant, en France, la maladie concernait uniquement des hommes.

330 cas sur le sol français, c’est l’équivalent de 10% du total des cas détectés dans le monde. La région européenne est au centre de la propagation du virus. Pour le moment, la variole du singe n’a fait aucune victime.

Ce virus, qui se traduit par une forte fièvre avant d’évoluer rapidement en éruption cutanée, des boutons qui poussent un peu partout sur la peau, est le plus souvent bénin. Elle guérit généralement spontanément après deux à trois semaines.

L’organisation mondiale de la Santé (OMS) appelle toujours les pays à la vigilance et à la transparence face à ces chiffres qui augmentent. «Dans d'autres épidémies, nous avons parfois vu les conséquences du manque de transparence des pays, du manque de partage des informations», a déclaré le patron de l’OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus.

D’ici peu de temps, l’Organisation pourrait toutefois décider de déclencher son plus haut degré d’alerte, d’autant que les experts de l’organisation, réunis jeudi dernier, jugent que le nombre réel de contaminations est sous-estimé.

Côté européen, la Commission européenne a annoncé mardi la conclusion d’un contrat portant sur l’achat de plus de 100 000 doses de vaccins afin de lutter contre l’épidémie.