Angola : Campagne électorale dans le calme

C'est dans le calme que s'est déroulée la première semaine de la campagne électorale en Angola. Pour Luís de l'observatoire électoral angolais, la pression de la période préélectorale a considérablement baissé et le ton des candidats est également devenu plus positif.

«Cette semaine de lancement de la campagne électorale, est plus pacifique jusqu'à présent, en comparaison à l'atmosphère de pré-campagne lancée par les partis politiques. De plus, la conscience civique des citoyens exige que les candidats présentent des arguments sur ce qu'ils veulent faire pour le pays», explique Luís Jimbo, de l'Observatoire électoral angolais. «Les candidats se concentrent sur le contenu des promesses électorales, c'est fondamental, car au début, ils ont essayé d'esquiver cette question... Ils ont fait une pré-campagne animée dans l'attaque personnelle, ce qui donne plus de «likes» et ce qui crée plus de commentaires».

Cette position est également adoptée par les partis politiques, comme l'a expliqué le principal parti d'opposition à Euronews.

«Nous avons appris que l'on ne peut pas gagner dans la tourmente, on ne peut gagner que dans la sérénité», continue Nelito Ekuikui, de l'UNITA. «Nous contribuons donc à rendre l'environnement politique plus apaisé. C'est vrai qu'il y a toujours ici ou là un incident, mais malgré cela, je considère que l'environnement politique est assez serein».

Le MPLA, parti au pouvoir, a également demandé à ses partisans d'éviter les pratiques qui entachent le processus électoral. Les moments de tension persisteront jusqu'aux élections du 24 août, comme en témoigne le blocage d'une marche de l'opposition ce samedi à Luanda, les autorités et les promoteurs s'opposant sur des points divergents.