Nigéria : Des réformes au sein de l’armée

Au Nigeria, le chef d’État-major de l’armée vient d’effectuer un remaniement majeur des officiers supérieurs. A sept mois de la présidentielle, l’insécurité reste un grand défi à relever par le président Muhammadu Buhari, qui avait promis de mettre fin à l’insurrection terroriste.

Pour la haute hiérarchie militaire, les nouvelles réformes et nominations au sein de l’armée visent à la repositionner pour atteindre une efficacité opérationnelle.

Ces changements touchent certains officiers de l'état-major, des officiers généraux, des commandants de corps, des commandants d'institutions de formation, des commandants de brigade, entre autres.

Sadeeq Garba Shehu, ex-officier de l’armée aujourd’hui à la retraite, souligne que «c’est un changement administratif. Ça n’a rien à voir avec les opérations de l’armée. Mais quand on voit plus près la liste, on voit un changement du mouvement du général qui était chargé des opérations dans l’État de Kaduna. L’État de Kaduna est parmi les États qui ont des problèmes de la sécurité. Donc pour moi c’est le seul changement».

L’attaque récente de la prison de Kujé, non loin d’Abuja, la capitale, a suivi quelques heures à peine une embuscade contre un convoi de sécurité du président Muhammadu Buhari dans son État natal de Katsina.