Rishi Sunak peut-il rattraper son retard sur Liz Truss ?

La ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss a pris une confortable avance sur son rival Rishi Sunak, ex-ministre des Finances, dans la course à la succession de Boris Johnson. Les deux prétendants, qui s'opposent sur les questions économiques et le pouvoir d'achat, seront départagés début septembre par un vote des adhérents du Parti conservateur. À la clé, la direction de la formation politique et le poste de Premier ministre du Royaume-Uni.

L'ex-ministre des Finances Rishi Sunak peut-il encore rattraper son retard dans la course à Downing Street ? Les derniers sondages montrent la ministre des Affaires étrangères Liz Truss largement en tête, avec le soutien de 58 % des membres du Parti conservateur, contre 26 % en faveur de Rishi Sunak et 12 % qui ne se sont pas encore décidés, selon une étude de ConservativeHome publiée jeudi 4 août.

Sélectionnés par les députés conservateurs à l'issue d'une série de cinq votes, les deux prétendants seront départagés par les quelque 180 000 adhérents du Parti conservateur à l'issue d'un vote par correspondance dont le résultat est attendu le 5 septembre.

Pour remonter la pente, Rishi Sunak mise sur son image de responsable compétent et sa gestion de la crise sanitaire, lors de laquelle plus de 300 millions de livres (355 millions d’euros) ont été dépensées pour soutenir l'économie du pays. Une position qui prête néanmoins le flanc aux critiques de sa rivale, qui dénonce un déficit budgétaire historique et des taxes trop élevées.

La cheffe de la diplomatie britannique a en effet séduit les membres du Parti conservateur avec une recette classique mais toujours efficace auprès des Tories : des promesses de baisses d'impôts, pour stimuler la croissance économique et réduire la crise du pouvoir d'achat.