Patrice Motsepe, président de la CAF: Enfin, un Jackpot de 100 millions se dollars !

* C’est avec un grand espoir que le président de la CAF, Patrice Motsepe, a procédé au lancement officiel de la Super League africaine.

* La cérémonie a eu lieu à l’occasion de la 44ème Assemblée générale de la Confédération africaine de football qui se tient en Tanzanie, en présence de Gianni Infantino, le président de la FIFA.

* «Nous sommes enthousiasmés par la Super League africaine de la CAF, et sommes convaincus qu’elle changera le visage et la compétitivité de la CAF et du football africain », a déclaré le patron du football africain.

*«La Super Ligue africaine est l’un des développements les plus excitants de l’histoire du football africain».

* 24 clubs issus de 16 pays vont prendre part à la CAF Africa Super League.

Une compétition qui se veut la plus riche du continent, avec un montant de 100 millions de dollars qui sera distribué aux équipes participantes.

* Le vainqueur de la coupe recevra 11,6 millions de dollars.

 

* Mais au-delà des clubs participants, c’est tout le football africain qui devrait tirer profit des bénéfices de cette compétition.

* «Nous avons l’intention de verser à chaque association membre 1 million de dollars par an à partir des fonds de la CAF Africa Super League.

* Nous avons également l’intention d’allouer 50 millions de dollars à la CAF à partir de ces fonds pour le développement du football junior et féminin et pour toutes les autres compétitions afin de garantir qu’elles soient compétitives au niveau mondial», a fait savoir Patrice Motsepe.

 

* Contrairement au projet de Super League en Europe, cette compétition bénéficie du soutien de la FIFA. « Ce projet est historique.

* C’est la première Confédération qui adopte ce projet et s’y intéresse. Le rêve deviendra réalité en août 2023 et ce projet profitera au continent », a déclaré Gianni Infantino.

* La première édition de la Super League africaine se tiendra d’août 2023 à mai 2024.

* Patrice Tlhopane Motsepe (né le 28 janvier 1962) est un homme d'affaires milliardaire minier sud-africain.

* Depuis le 12 mars 2021, il est président de la Confédération africaine de football.

* Il est le fondateur et président exécutif d'African Rainbow Minerals, qui a des intérêts dans l'or, les métaux ferreux, les métaux de base et le platine.

* Il siège à plusieurs conseils d'administration d'entreprises, notamment en tant que président non exécutif d'Harmony Gold, la 12e plus grande société minière d'or au monde, et vice-président de Sanlam.

* En 2012, Motsepe a été nommé l'homme le plus riche d'Afrique du Sud, en tête de la liste annuelle des riches du Sunday Times avec une fortune estimée à 20,07 milliards de rands (1 milliard de dollars).

* Patrice Motsepe est né de Kgosi Augustine Motsepe, un chef de la branche Mmakau du peuple Tswana, qui avait auparavant été instituteur et qui était plus tard un petit homme d'affaires en tant que propriétaire d'un magasin Spaza qui était populaire auprès des mineurs noirs.

 

* C'est dans cette boutique que Motsepe a appris les principes commerciaux de base de son père, ainsi qu'une expérience directe de l'exploitation minière.

* Il a obtenu un baccalauréat ès arts à l'Université du Swaziland et un diplôme en droit de l'Université du Witwatersrand. Il s'est spécialisé en droit minier et en droit des affaires.

* En 1994, il est devenu le premier associé noir du cabinet d'avocats Bowman Gilfillan, la même année où Nelson Mandela a été élu premier président noir du pays.

* Alors que le nouveau gouvernement a commencé à promouvoir l'autonomisation et l'entrepreneuriat des Noirs, Motsepe a fondé Future Mining, qui fournissait des services miniers contractuels qui comprenaient le nettoyage de la poussière d'or à l'intérieur des puits de mine pour la mine d'or de Vaal Reefs.

* Il a mis en place un système de rémunération des travailleurs qui combinait un salaire de base bas avec une prime de partage des bénéfices.

* En 1997, alors que les prix de l'or étaient au plus bas, il a acheté des mines d'or marginales à AngloGold à des conditions financières favorables.

* AngloGold a vendu à Motsepe six puits de mine d'or pour 7,7 millions de dollars, lui permettant de rembourser la dette sur les bénéfices futurs de la société désormais connue sous le nom d'African Rainbow Minerals.

* Cela a été répété dans une série d'accords et Motsepe a créé une entreprise pour commencer à acheter les mines en exploitation qui deviendraient la source de sa richesse. En 1999, il s'est associé à deux de ses associés pour former Greene and PartnersInvestments.

* Les lois Black EconomicEmpowerment (BEE) introduites après les élections de 1994 ont contribué à consolider la position de Motsepe dans l'industrie minière en Afrique du Sud. Une entreprise doit avoir au moins 26 % de propriété noire pour être considérée pour une licence minière.